Ouvrir le menu principal

Auguste de Penfentenyo

amiral français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille de Penfentenyo.
Auguste de Penfentenyo
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
QuimperVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Auguste Éléonore Marie de Penfentenyo de KervéréguinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
École navale (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Conjoint
Gabrielle de Gueydon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Hervé de Penfentenyo
Marie de Penfentenyo (d)
Jehan de Penfentenyo (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Grade militaire
Distinction

Auguste Éléonore Marie de Penfentenyo de Kervéréguin, né le à Loctudy, décédé le à Quimper, est un officier de marine français. Il termine sa carrière avec le grade de contre-amiral.

Sommaire

BiographieModifier

Auguste de Penfentenyo, inscrit à Brest, fait l'École navale (promotion 1854) et l'École polytechnique (promotion 1856)[1]. Il est aspirant en 1858, enseigne de vaisseau en 1860, lieutenant de vaisseau en 1864, capitaine de frégate en 1877 et capitaine de vaisseau en 1884. Il est nommé contre-amiral le 1er août 1893. Il quitte le service actif le 31 décembre 1903[2].

Il a publié, alors qu'il était lieutenant de vaisseau, un Projet de tactique navale pour les béliers à vapeur[3], considéré comme une proposition majeure de novation par rapport au livre officiel de tactique navale[4].

Auguste de Penfentenyo a épousé Gabrielle de Gueydon, fille de l'amiral Louis Henri de Gueydon (1809-1886). Il est le père de quatre enfants, un amiral, Hervé de Penfentenyo, un capitaine de vaisseau, Henri de Penfentenyo, un général, Jehan de Penfentenyo, et une fille, Marie, qui a épousé l'amiral Antoine Exelmans.

Notes et référencesModifier

  1. Site de l’École Polytechnique.
  2. SHM, dossier individuel
  3. Arthus-Bertrand, Paris, 1873
  4. Michel Depeyre, Eperon et bélier, entre histoire et techniques, Institut de stratégie comparée

AnnexesModifier

Sources et bibliographieModifier

Articles connexesModifier