Ouvrir le menu principal

Auguste Aiguier

peintre français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aiguier (homonymie).
Auguste Aiguier
Naissance
Décès
Nom de naissance
Auguste Louis Laurent Aiguier
Nationalité
Drapeau de la France Française
Activité
Maître

Auguste Aiguier, né le à Toulon[1] et mort le au Pradet, hameau à l'époque dépendant de la commune de La Garde[2], est un peintre français.

BiographieModifier

Fils d'agriculteurs, Auguste Aiguier est de trop faible constitution pour prendre la suite de ses parents et commence à vingt ans sa carrière comme coiffeur établi à Marseille où il épouse une modiste, Mlle Barthélemy. Dans cette ville il fréquente François Barry et François Simon, peintres et coiffeurs perruquiers comme lui, et suit des cours dans l'atelier de Félix Ziem qui lui conseille de s'inscrire à l'école municipale des beaux-arts alors dirigée par Émile Loubon dont il devient l'élève ainsi que d'Augustin Aubert. Il commence à exposer ses œuvres à Marseille à partir de 1846. En 1852 il va à Paris pour se perfectionner dans l'atelier d'Ernest Hébert. Revenu à Marseille, il présente deux tableaux à l'Exposition universelle de 1855 à Paris (dont Coucher de soleil aux Catalans, influencé par Le Lorrain, et aujourd'hui conservé au musée de Toulon)[3], et deux de ses peintures seront choisies par l'État pour l'Exposition universelle de 1862 à Londres[4].

Tuberculeux, il se retire chez ses parents au Pradet, hameau d'Astouret près de Toulon, où il meurt le . Il est inhumé au cimetière Saint-Pierre à Marseille.

Œuvres dans les collections publiquesModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

RéférencesModifier

  1. Archives du Var, commune de Toulon, acte de naissance no 270, année 1814 (consulté le 18 juillet 2014)
  2. Archives du Var, commune de La Garde, acte de décès no 25, année 1865 (consulté le 18 juillet 2014)
  3. Guide des collections du musée des beaux-arts du palais Longchamp, page 78
  4. Jean-Roger Soubiran, André Alauzen, André Bourde, Marie-Claude Homet, Marie-Christine Gloton, Pierre Lesage et al. (préf. François Trucy, Pierre Perruchio et Édouard Pommier), La peinture en Provence dans les collections du musée de Toulon du XVIIe au début du XXe siècle, Musée de Toulon, , 360 p., 32 × 23,5 cm (ISBN 2-905076-09-7), p. 163
  5. Notice no 000PE013500, base Joconde, ministère français de la Culture
  6. Notice no 000PE013499, base Joconde, ministère français de la Culture
  7. Notice no 000DE005613, base Joconde, ministère français de la Culture
  8. Notice no 000PE016121, base Joconde, ministère français de la Culture
  9. Notice no 000PE016115, base Joconde, ministère français de la Culture
  10. Notice no 000PE016114, base Joconde, ministère français de la Culture
  11. Notice no 000PE016109, base Joconde, ministère français de la Culture
  12. Notice no 000PE016110, base Joconde, ministère français de la Culture
  13. Notice no 000PE016111, base Joconde, ministère français de la Culture
  14. Notice no 000PE016120, base Joconde, ministère français de la Culture

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • André Alauzen et Laurent Noet, Dictionnaire des peintres et sculpteurs de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Marseille, Jeanne Laffitte, (1re éd. 1986), 473 p. (ISBN 9782862764412), p. 8-9
  • Jean-Roger Soubiran, André Alauzen, André Bourde, Marie-Claude Homet, Marie-Christine Gloton, Pierre Lesage et al. (préf. François Trucy, Pierre Perruchio et Édouard Pommier), La peinture en Provence dans les collections du musée de Toulon du XVIIe au début du XXe siècle, Musée de Toulon, , 360 p., 32 × 23,5 cm (ISBN 2-905076-09-7), p. 163-164.

liens externesModifier