Ouvrir le menu principal
Auberge du Soleil d'Or
Présentation
Destination initiale
Auberge
Destination actuelle
Commerces, logements sociaux et privés.
Construction
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
226 rue de VaugirardVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte du 15e arrondissement de Paris
voir sur la carte du 15e arrondissement de Paris
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg

L'auberge du Soleil d'Or est une ancienne auberge, située au 226 rue de Vaugirard dans le 15e arrondissement de Paris, qui fut le point de départ de deux complots lors de la Révolution française.

HistoireModifier

Construite au début du XVIIIe siècle comme maison de campagne pour un riche Parisien[1], elle est transformée en auberge quelque temps plus tard et hérite son nom d'un soleil gravé dans le porche de la porte menant à la cour intérieure[2].

Le 28 mars 1791, un groupe de royalistes, qui y avait établi son quartier général, mène une attaque destinée à tuer les membres du Club des jacobins. Cette conspiration, baptisée « complot du Soleil d'Or », échoue finalement[2].

En 1796, une nouvelle conspiration s'y trame également, menée cette fois-ci par des partisans de Gracchus Babeuf et qui constitue le dernier épisode de la Conjuration des Égaux. Le (ou 23 fructidor an IV), près de 800 hommes se réunissent en effet dans la cour pour infiltrer les troupes du camp de Grenelle afin de les rallier à leurs idées pour renverser le Directoire. Ce rassemblement donne toutefois l'alerte et conduit à l'arrestation de 132 hommes parmi lesquels 33 sont finalement fusillés[3].

Depuis 2005, ce lieu abrite désormais des commerces, logements sociaux et privés.

Notes et référencesModifier

  1. Thierry Fayt, Les dimensions villageoises à Paris : Les villageois et les quartiers de la Petite Banlieue du XIXe siècle à la ville actuelle, vol. 1, Paris, L'Harmattan, , 486 p. (ISBN 9782296111486, lire en ligne), p. 186.
  2. a et b « Célèbre sous la Révolution », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  3. Jacques Couvreur, « L'attaque du camp de Grenelle (23 fructidor an IV) et l'affaire du Soleil d'Or », Bulletin de la Société historique et archéologique du XVe arrondissement de Paris, no 20,‎ (lire en ligne).