Ouvrir le menu principal

Attentat de la mosquée de Gardêz

Attentat de la mosquée de Gardiz

Localisation Gardêz (Afghanistan)
Cible Chiites
Coordonnées 33° 36′ 11″ nord, 69° 13′ 19″ est
Date
Type Attentat-suicide, fusillade
Armes Ceinture explosive, armes à feu
Morts 35 (et les 2 terroristes)
Blessés 94
Participants 2
Organisations Drapeau de l'État islamique État islamique
Mouvance Terrorisme islamiste

Géolocalisation sur la carte : Afghanistan

(Voir situation sur carte : Afghanistan)
Attentat de la mosquée de Gardêz

L'attentat de la mosquée de Gardêz est un attentat-suicide perpétré le par deux membres du groupe terroriste État islamique dans une mosquée chiite de Gardêz, dans l'est de l'Afghanistan. L'attaque fait 35 morts, dont trois enfants, et 94 blessés. Elle s'inscrit dans le contexte de la guerre d'Afghanistan, qui depuis le départ des troupes occidentales en 2015 continue d'opposer le gouvernement aux groupes djihadistes armés.

Sommaire

DéroulementModifier

Le vendredi à l'heure de la prière, deux membres de l'État islamique déguisés en femmes et vêtus de burqas font irruption dans la mosquée chiite de Gardêz. Là ils ouvrent le feu sur les fidèles avant d'activer leurs vestes explosives[1].

BilanModifier

Un premier bilan annoncé le jour même de l'attentat donne un total de vingt-neuf morts et 81 blessés. Un nouveau décompte le lendemain fait état de trente-cinq morts, dont trois enfants, et 94 blessés. Dix-sept sont évacués par hélicoptère à Kaboul[2].

RevendicationModifier

Les Talibans rejettent rapidement toute responsabilité. L'attaque est revendiquée par l'État islamique dans la soirée du 4 août, par l'intermédiaire de son agence Amaq[2].

RéférencesModifier

Voir aussiModifier