Athi-Galana-Sabaki

fleuve du Kenya

Athi-Galana-Sabaki
Illustration
Rivière Galana (partie inférieure du fleuve)
Carte.
Carte de la région où se rejoignent les rivières Athi et Tavo
Caractéristiques
Longueur 390 km
Bassin 70 000 km2
Débit moyen 48,8 m3/s
Cours
Embouchure Océan Indien
· Coordonnées 1° 21′ 56″ S, 36° 42′ 01″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Athi
· Rive droite Tsavo
Pays traversés Drapeau du Kenya Kenya
Régions traversées plaine de Kapote, plaine d'Athi
Principales localités Athi River

Le fleuve Athi-Galana-Sabaki (ou fleuve Galana ou encore fleuve Sabaki, en anglais Athi-Galana-Sabaki River) est le deuxième plus long fleuve du Kenya après le Tana. D'une longueur de 390 km, il couvre un bassin de 70 000 km². Il est tributaire de l'océan Indien et est formé au confluent des rivières Tsavo et Athi ; ainsi la partie supérieure de la rivière est appelé Athi et la partie inférieure Galana ou Sabaki[1].

Carte du Kenya représentant les villes et fleuves principaux
Photo du Kilimandjaro

GéographieModifier

Partie supérieure du fleuveModifier

Le fleuve Athi coule à travers les plaines de Kapote et d'Athi, irrigue la ville de Athi River puis bifurque vers le Nord-Est avant d'être rejoint par la rivière Nairobi (qui donne également son nom à la capitale du Kenya). Au Sud-Est de Thika il forme le système de Fourteen Falls (les Quatorze Cascades) qui est un lieu touristique. Le Athi tourne ensuite vers le Sud-Est au pied du plateau de Yatta, qui ferme son bassin à l'Est. Hormis les nombreux petits affluents dans la partie supérieure de la rivière, l’affluent principal est le Tsavo, qui le rejoint à l'Est du Kilimandjaro, au niveau du Parc National de Tsavo Est.

Partie inférieure du fleuveModifier

Son cours d’eau inférieur (Galana-Sabaki) se forme de la réunion des fleuves Athi et Tsavo. Il traverse une zone aride et riche en quartz, en direction de l'Est, vers l’océan Indien. Dans cette partie, la vallée comprend nombre de petits lacs qui atteignent la rivière pendant la saison des pluies. A partir de ce moment le fleuve devient plus profond et plus impétueux et l’eau prend une couleur jaune. La rivière se jette dans l’Océan Indien, au Nord-Est de Malindi et au Sud de Mambrui.

FauneModifier

Les eaux de l'Athi-Galana-Sabaki sont peuplées par une faune riche et comprenant des hippopotames, des barbeaux et même des crocodiles. Il représente également un lieu de déshydratation, où, par exemple, des centaines d'éléphants viennent se désaltérer et se baigner, particulièrement lors de la saison sèche. A proximité de ces eaux, on peut trouver par ailleurs des espèces présentes dans le Parc National de Tsavo Est : koudous, buffles, cobes à croissant, élands, guérénouks, oryx, impalas, girafes. L'avifaune est aussi importante : tisserins buffle, étourneaux, perroquets, barbus et rolliers nichent dans les troncs épais des baobabs[2].

 
Oryx se désaltérant

RéférencesModifier

  1. Simone Trentavizi, « La Rivière », sur Shoroa Camp French (consulté le 9 avril 2017)
  2. Sophie Loizillon, Kenya-Tanzanie, Marcus, coll. « Carnets de route », , 120 p., page 73

Articles connexesModifier