Ouvrir le menu principal

Arthur Coville

joueur français de rugby à XV
Arthur Coville

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Naissance (21 ans)
à Versailles (France)
Taille 1,78 m (5 10)
Poste demi de mêlée
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
2013-2016
2016-2017
RC Vannes
Stade français Paris
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
2015-2016
2016-
2017
RC Vannes
Stade français Paris
RC Vannes
3 (0)[1]
45 (18)[1]
7 (10)[1]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2017-2018Drapeau : France France -2012 (5)[2]

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 13 octobre 2019.

Arthur Coville, né le à Versailles, est un joueur français de rugby à XV évoluant au poste de demi de mêlée au Stade français Paris et en équipe de France des moins de 20 ans.

BiographieModifier

Il naît à Versailles le 4 février 1998[3]. Il est le fils de François Coville, ancien président du Rugby club vannetais[4], et le petit-cousin du navigateur Thomas Coville[5].

Il joue d'abord au tennis. C'est la Coupe du monde de rugby à XV 2007 organisée en France qui lui donne envie de passer au rugby, à la suite de ses frères aînés[6].

Depuis le , il est membre du comité directeur de Provale, le syndicat national des joueurs de rugby professionnels.

CarrièreModifier

En clubModifier

Il débute en 2007, à l'âge de neuf ans, au RC Vannes. Il y est formé jusqu'en 2013. Âgé de 15 ans, il intègre alors le pôle espoir de Tours, où il reste trois ans, jusqu'en 2016. Il joue d'abord à l'ouverture, puis se fixe au poste de demi de mêlée[7]. Il est sélectionné dans l'équipe de France des moins de 16 ans. Le , il apparaît pour la première fois dans l'équipe senior de Vannes, qui évolue en Fédérale 1[8]. En mars, il est champion d'Europe avec l'équipe de France des moins de 18 ans[9].

En mai, alors que le RC Vannes devient le premier club breton à se hisser en Pro D2[10], Coville s'engage pour deux saisons, en contrat Espoir, avec le Stade français Paris, club de Top 14. Il est retenu en même temps dans la promotion 2016-2017 du pôle France, au Centre national de rugby de Linas-Marcoussis[11]. En mars 2017, manquant de temps de jeu, il revient sous forme de prêt au RC Vannes, qui a glissé dans la zone de relégation[4]. En juillet, le club breton ayant réussi à se maintenir en Pro D2, Coville retourne à Paris.

En 2017-2018, tandis que le Stade français peine en fin de classement, Coville arrive à se ménager une place de titulaire au poste de demi de mêlée, au détriment de Charl McLeod, de Terry Bouhraoua et de Clément Daguin : il dispute dans la saison 18 matchs de Top 14 (dont 12 comme titulaire) et 3 de Challenge Cup[12].

En mars 2018, il prolonge son contrat au Stade français jusqu'en 2021 (un an sous contrat Espoir, deux ans sous contrat professionnel)[13].

En équipe nationaleModifier

Avec l'équipe de France des moins de 20 ans, il remporte le Tournoi des Six Nations 2018[14].

En mai et juin, capitaine de l'équipe de France des moins de 20 ans, il dispute le Championnat du monde junior 2018[5]. Le , dans leur dernier match de groupe, les « Bleuets » obtiennent une belle victoire (46-29) sur les « Baby Boks » d'Afrique du Sud[15]. Le , en demi-finale, ils font sensation en dominant (17-6) les « Baby Blacks » de Nouvelle-Zélande, six fois vainqueurs de l'épreuve en dix ans[16]. Et, le , en finale, ils deviennent champions du monde en défaisant les Anglais (33-25)[17].

PalmarèsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Arthur Coville », sur www.itsrugby.fr (consulté le 15 avril 2018).
  2. « Carrière internationale », sur itsrugby.fr (consulté le 27 juin 2018).
  3. « Arthur Coville s'engage avec Paris », sur stade.fr, 31 mai 2016 (consulté le 14 juin 2018).
  4. a et b Chloé Lebouchard, « Arthur Coville. Le retour du fils prodige », sur letelegramme.fr, 9 mars 2017 (consulté le 13 juin 2018).
  5. a et b « France moins 20 ans : Coville à la barre », sur ffr.fr, 27 mai 2018 (consulté le 17 juin 2018).
  6. « Arthur Coville (RC Vannes) : « C’est un autre monde ! », sur stadevannetais.wordpress.com, 12 mai 2016 (consulté le 13 juin 2018).
  7. Fernand Bonaguidi, « Arthur Coville – De retour sur ses terres », sur rugbyclubvannes.bzh, 14 mars 2017 (consulté le 14 juin 2018).
  8. Frédéric Hervé, « Arthur Coville, nouveau Bleu du RC Vannes », sur ouest-france.fr, 23 février 2016 (consulté le 13 juin 2018).
  9. Thibault Perrin, « Championnat d'Europe U18. La France punit encore la Géorgie et conserve son titre (42-0) », sur lerugbynistere.fr, 27 mars 2016 (consulté le 14 juin 2018).
  10. Arnaud Rey, « Vannes, la vague bretonne déferle chez les pros », sur rugbyrama.fr, 24 mai 2016 (consulté le 14 juin 2018).
  11. « Pôle France 2016-2017 », sur ffr.fr, 31 mai 2016 (consulté le 14 juin 2018).
  12. « Arthur Coville », sur allrugby.com (consulté le 14 juin 2018).
  13. « Stade Français : Arthur Coville prolonge », sur lequipe.fr, 22 mars 2018 (consulté le 17 juin 2018).
  14. a et b « Mondial U20 - Arthur Coville (France), le maître à bord », sur rugbyrama.fr, 30 mai 2018 (consulté le 17 juin 2018).
  15. Guillaume Bouchut, « Mondial U20 : les Bleuets rejoignent le dernier carré », sur quinzemondial.com, 8 juin 2018 (consulté le 19 juin 2018).
  16. Romain Asselin, « Mondial U20 - Les Bleuets en finale après leur victoire face aux baby Blacks », sur rugbyrama.fr, 12 juin 2018 (consulté le 16 juin 2018).
  17. a et b Olivier Bories, « Angleterre U20-France U20 », sur lequipe.fr, 17 juin 2018 (consulté le 19 juin 2018).
  18. « Rugby à 7 (Dubaï) : Les autres équipes jour 1 - FFR », sur www.ffr.fr, (consulté le 25 février 2019).
  19. Thibault Perrin, « France 7 moins 18 ans remporte le Dubaï 7s pour la 3e fois de rang », sur www.lerugbynistere.fr, (consulté le 25 février 2019).
  20. « France moins 18 ans : Champion d'Europe - FFR », sur www.ffr.fr, (consulté le 25 février 2019).

Liens externesModifier