Artère thyroïdienne supérieure

L'artère thyroïdienne supérieure ou ATS (arteria thyreoidea superior en latin) naît de l'artère carotide externe juste en dessous de la grande corne de l'os hyoïde et s'achève dans la glande thyroïde.

L'artère thyroïdienne supérieure.

DescriptionModifier

OrigineModifier

Elle naît au tout début de la carotide externe, très près de la carotide primitive parfois d'un tronc commun avec l'artère linguale. Son calibre dépend de celui de la glande thyroïde et de celui des autres artères thyroïdiennes.

TrajetModifier

Elle se dirige d'abord en avant et en dedans et au bout d'un centimètre environ, se coude à angle droit pour pénétrer dans le larynx et se diriger vers le bas pour venir surplomber l'extrémité supérieure de la glande thyroïde.

TerminaisonModifier

Elle s'achève là par ses trois branches terminales : antérieure, latérale et postérieure qui vont s'anastomoser avec les branches de l'artère thyroïdienne supérieure controlatérale et de l'artère thyroïdienne inférieure homolatérale.

CollatéralesModifier

L'artère sterno-mastoïdienneModifier

Elle naît de la partie supérieure de l'artère thyroïdienne, se dirige transversalement en dehors en passant devant la carotide primitive et va pénétrer la partie moyenne du muscle sterno-cléido-mastoïdien par sa face profonde.

L'artère laryngée supérieureModifier

Elle nait de l'angle de l'artère thyroïdienne. Elle se dirige transversalement sous le muscle thyro-hyoïdien, traverse la membrane thyro-hyoïdienne dans sa partie moyenne et se divise en rameaux ascendants vascularisant les deux faces de l'épiglotte et en rameaux descendants vascularisant les muscles du larynx et la muqueuse laryngienne.

L'artère crico-thyroïdienneModifier

Elle nait de la branche terminale antérieure de l'artère thyroïdienne supérieure. Elle passe transversalement devant la membrane crico-thyroïdienne pour s'anastomoser avec la controlatérale et vasculariser les muscles et la muqueuse du larynx.

RapportsModifier

Recouverte dans sa partie supérieure horizontale par la peau et le muscle platysma, elle est recouverte dans sa partie descendante par les muscles omo-hyoïdien et sterno-thyroïdien; par ses côtés postérieur et interne, elle repose sur le pharynx.

GalerieModifier