Ouvrir le menu principal

L'archéobiologie est une science qui traite de l'étude des restes biologiques recueillis sur un site archéologique, à la suite de fouilles. L'objectif est d'obtenir des informations environnementales sur la vie des gens durant les périodes préhistoriques et historiques. Les questions culturelles et historiques jouent un grand rôle.

Sommaire

SpécialisationsModifier

Selon la nature des restes biologiques, on distingue :

Laboratoires connusModifier

  • La Suisse s'exprime sur ce sujet dans la Société Suisse pour la Recherche sur le Quaternaire[1].
  • La France possède :
    • le Centre de Bio-Archéologie et d'Écologie situé à l'Institut de Botanique de Montpellier, où sont pratiquées des analyses anthracologiques (sur des charbons de bois et des noyaux carbonisés)[2],
    • et le Laboratoire d'Archéologie médiévale méditerranéenne (LAMM) (CNRS : UMR6572, université de Provence - Aix-Marseille I),

qui s'intéressent à l'archéobiologie de l'Olivier. Le Muséum national d'histoire naturelle centralise les résultats des recherches.

Notes et référencesModifier

  1. op. cit. liens externes de la Société Suisse…
  2. op. cit. Bib. Terral et Terral-alii.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Jean-Frédéric Terral, La domestication de l’Olivier (Olea europaea L.) en Méditerranée nord-occidentale : approche morphométrique et implications paléoclimatiques, Montpellier, Université Montpellier2, coll. « Thèse de doctorat »,
  • Jean-Frédéric Terral, Claire Newton, Aline Durand, Laurent Bouby et Sara Ivorra, La domestication de l’olivier en Méditerranée nord-occidentale révélée par l’archéobiologie, Histoire de l’Olivier, Versailles, Éditions Quae, , 224 p. (ISBN 978-2-7592-1822-6)

Liens externesModifier