Arauca (ville)

capitale du département colombien de Arauca

Arauca est une ville de Colombie et la capitale du département d'Arauca. Son nom complet est Villa de Santa Bárbara de Arauca. Elle est longée au nord par un affluent du fleuve Orénoque, la rivière Arauca, qui marque ici (comme sur la majeure partie de son cours) la frontière entre la Colombie et le Venezuela. Le pont international José-Antonio-Páez, juste à l'est de la ville, permet de rejoindre par la route, sur la rive opposée, la localité d'El Amparo, dans la municipalité vénézuélienne de Páez.

Santa Bárbara de Arauca
Arauca (ville)
Au bord de la rivière Arauca. Au loin, le pont international José-Antonio-Páez.
Blason de Santa Bárbara de Arauca
Blason
Drapeau de Santa Bárbara de Arauca
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Colombie Colombie
Département Flag of Arauca.svg Arauca
Fondation , par Juan Isidro Daboin
Alcalde Hernando Posso Parales
Code DANE 81001
Démographie
Gentilé Araucano
Population 68 222 hab. (2005[1])
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 7° 05′ 25″ nord, 70° 45′ 32″ ouest
Altitude 125 m
Superficie 572 100 ha = 5 721 km2
Localisation
Localisation de Santa Bárbara de Arauca
Carte de Santa Bárbara de Arauca
Géolocalisation sur la carte : Arauca (relief)
Voir sur la carte topographique d'Arauca (administrative)
City locator 14.svg
Santa Bárbara de Arauca
Géolocalisation sur la carte : Colombie
Voir sur la carte topographique de Colombie
City locator 14.svg
Santa Bárbara de Arauca
Liens
Site web arauca-arauca.gov.co

Elle comptait 68 222 habitants en 2005.

ToponymieModifier

Le nom d’Arauca lui vient du cours d'eau au bord duquel la ville est située, la rivière Arauca, dont le nom vient des amérindiens Araucas (de la famille Arawak) qui peuplaient la région à l'arrivée des conquistadores espagnols.

HistoireModifier

Les llanos (en français : plaines) orientales colombiennes sont explorées pour la première fois par le conquistador allemand Jorge de Espira (es) (de son nom de naissance : Georg Hohermuth von Speyer[2]), en , parti du port vénézuélien de Coro. Sur les rives du río Arauca, il trouve de petites populations indigènes[3].

En 1538, le conquistador Nikolaus Federmann organise une nouvelle expédition vers les llanos orientales depuis Coro, pénêtre la savane vénézuélienne, passe le río Apure, traverse le río Arauca sur le site de Puerto Colombia, situé dans le coin nord-est de la municipalité d'Arauca[3].

GéographieModifier

LocalisationModifier

DémographieModifier

ÉconomieModifier

Le taux de chômage à Arauca est de 32,5 % en 2019[4].

RéférencesModifier

  1. (es) Censo 2005 — Arauca[PDF], DANE
  2. (en) David Marley, Wars of the Americas : Chronology of Armed Conflict in the New World, 1492 to the Présent, Santa Barbara (Calif.), ABC-CLIO, , 722 p. (ISBN 978-0-87436-837-6, BNF 37549239, présentation en ligne).
  3. a et b (es) « Nuestro Municipio — Historia », Alcaldía de Arauca
  4. (es) « El desempleo, ¿El detonante de la bomba social que esta a punto de estallar en Arauca? », sur Meridiano 70,

Voir aussiModifier

Liens externesModifier