Ouvrir le menu principal

Apple Lossless Audio Codec (abrégé ALAC, en français : Codec audio sans perte Apple) est un format de compression sans perte (lossless) créé en 2004.

Le format a été développé par Apple pour combler une lacune de la norme MPEG-4, dont la partie consacrée à la compression sans perte tarde encore à être finalisée. ALAC, qui s'adressait majoritairement aux utilisateurs d'iTunes et de l'iPod, a été un format propriétaire jusqu’à la fin , date à laquelle les sources du codec ont été rendues disponibles sous une licence Apache[1]. Il est à noter qu'Apple n'utilise jamais l'abréviation ALAC, seulement le nom « Apple Lossless ».

PerformancesModifier

À l'instar de tous les formats sans perte, ALAC permet de compresser sans aucune forme de dégradation des fichiers musicaux au format PCM à un taux de compression voisin de 40 à 50 % (les ratios mesurés peuvent cependant grandement varier en fonction principalement du volume (en décibels) de la piste, plus le volume est fort, comme pour la pop par exemple, plus le ratio est mauvais, à l'inverse du classique). Au regard des formats concurrents, ALAC présente une efficacité de compression moindre[réf. nécessaire]. Mais le format a été essentiellement développé en vue d'être décodé par des appareils bien moins puissants et autonomes que les ordinateurs de bureau (comprendre des baladeurs et l'iPod en particulier). Ainsi, les quelques pourcentages perdus en termes de ratio de compression sont compensés par une implémentation matérielle facilitée.[réf. nécessaire]

ComparatifsModifier

comparaisons chiffréesModifier

comparaison textuelleModifier

Caractéristiques principalesModifier

  • faible complexité, et donc décodage rapide
  • support matériel (iPod, AirPort Express)
  • gestion du streaming
  • gestion des tags (MP4)
  • gestion du multicanal et de la haute définition

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier