Ouvrir le menu principal

Antonio Vojak

joueur et entraîneur de football italien

Antonio Vojak
Image illustrative de l’article Antonio Vojak
Biographie
Nom Antonio Vojak I
Nationalité Drapeau : Italie Italien
Naissance
Lieu Pola (Autriche-Hongrie)
Décès (à 72 ans)
Lieu Varèse (Italie)
Taille 1,75 m (5 9)
Période pro. 19241939
Poste Attaquant puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
1921-1924Drapeau : Italie Grion Pola
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1924-1925Drapeau : Italie Lazio010 00(7)
1925-1929Drapeau : Italie Juventus104 0(49)[1]
1929-1935Drapeau : Italie Naples190 (102)
1935-1936Drapeau : Italie Genova 1893017 00(4)
1936-1937Drapeau : Italie Lucchese001 00(0)
1937-1939Drapeau : Italie IG Empoli027 0(11)
1939-1940Drapeau : Italie SS Juve Stabia00? 00(?)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1932Drapeau : Italie Italie001 00(0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1940-1943Drapeau : Italie Naples
Drapeau : Italie Juve Stabia
Drapeau : Italie Barcellona PG
Drapeau : Italie Avellino
Drapeau : Chypre EPA Larnaca
Drapeau : Italie Luino
Drapeau : Italie Solbiatese
Drapeau : Italie Gallaratese
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Antonio Vojak ou Vogliani (né le à Pula en Autriche-Hongrie, aujourd'hui en Croatie, et mort à Varèse) est un joueur et entraîneur de football italien d'origine croate.

Reconnaissable au béret qu'il portait lors de ses matchs, il est surtout connu pour ses périodes passées avec les clubs de la Juventus FC et du Napoli. C'est dans ce dernier qu'il est le 3e meilleur buteur du club en une saison en championnat[2],[3].

Son frère cadet Oliviero Vojak fut également professionnel pour la Juventus et le Napoli. Pour les distinguer, Antonio était appelé Vojak I[4] et Oliviero Vojak II.

BiographieModifier

JoueurModifier

En clubModifier

Né à Pula (ou Pola en italien), à l'époque en Autriche-Hongrie jusqu'en 1918 où la ville fut italienne puis yougoslave en 1947, Vojak est un istrien (italien de Croatie).

Il commence sa carrière footballistique dans un des clubs de la capitale de la SS Lazio durant la saison 1924–25, où il ne parvient pas à s'imposer, jouant seulement 10 matchs pour 7 buts. Ses performances attirent néanmoins l'attention du club nordiste de la Juventus Football Club, qui fit signer Vojak en 1925 (il y joue son premier match le lors d'une défaite contre Sampierdarenese 2-1).

Durant ses trois années passées chez les géants turinois, Vojak fit partie de l'effectif qui remporta le championnat d'Italie de football en 1926, et inscrivit en tout 49 buts en 104 matchs, dont deux en coupe d'Europe en 1929 contre le SK Slavia Prague[5].

Il part ensuite rejoindre le club du sud du Napoli où il s'impose rapidement au sein de l'effectif, devenant une légende du club, aux côtés d'autres grands joueurs comme Attila Sallustro. Il resta au club jusqu'en 1935, inscrivant 102 buts en 190 matchs.

Due aux lois fascistes anti-slaves, il fut forcé de changer son nom en Vogliani[6].

Après son départ du Napoli, Vojak jouera encore deux saisons professionnelles, tout d'abord au Genoa puis en 1936-37 à l'AS Lucchese-Libertas où il ne joue qu'un seul match.

En 1939, il met un terme à sa carrière après avoir évolué durant deux saisons en Serie C, dans l'effectif de l'Italo Gambacciani Empoli.

Il meurt en 1977.

En sélectionModifier

Vojak effectua sous les couleurs napolitaines sa seule sélection en équipe nationale italienne en 1932 (le 14 février) où il évolua au poste de milieu de terrain. Le match joué à Naples contre la Suisse voit une victoire 3-0 de la Nazionale.

EntraîneurModifier

Après la fin de sa carrière de joueur, Vojak entreprit une carrière d'entraîneur. Il prend tout d'abord les rênes d'un de ses anciens clubs où il avait connu la gloire, le Napoli dont il s'occupa de 1940 à 1943, avant d'être remplacé à la fin de la saison 1942-43 par son ex-coéquipier du Napoli Paulo Innocenti.

Il passa également durant sa carrière d'entraîneur dans de nombreux autres clubs tels que l'Internaples, SS Juve Stabia, Barcellona Pozzo di Gotto, US Avellino, Carrarese, Luino, Solbiatese, Gallaratese, ainsi que l'EPA LarnacaChypre).

PalmarèsModifier

AnnexesModifier