Ouvrir le menu principal

Antonio Stoppani

abbé, géologue, paléontologue, théologien, homme de lettres et historien

BiographieModifier

Stoppani devint professeur de géologie à l'Institut Technique Royal de Milan. Il se fit reconnaitre pour ses travaux sur les formations du Trias et du Lias en Italie du Nord.

L'abbé Stoppani fut un vulgarisateur scientifique de première importance en Italie. son ouvre la plus populaire, Le beau pays' (1876), présente - au moyen de 32 conversations au "coin du feu" didactique - les idées et les concepts des sciences, en utilisant un langage compréhensible par l'italien moyen du XIXe siècle, et accordant une place particulière à la geologie et aux paysages italiens.

Il fut le grand-oncle de Maria Montessori.

Ère AnthropozoiqueModifier

En 1873, Stoppani, très en avance sur son temps, reconnu la puissance et l'impact croissants de l'humanité sur le système Terre et faisant référence à une e 'ère anthropozoique'. Cette proposition fut ignorée et considérée comme non-scientifique à cette époque, jusqu'à ce qu'elle soit reprise dans les années 1990 par Paul Crutzen quand il popularisa le concept d'une nouvelle époque : L’Anthropocène.

OuvragesModifier

  • Paléontologie Lombarde (1858-1881) ;
  • Les pétrifications d'Esino (1858-1860) ;
  • Géologie et paléontologie des conches a Avicula Contorta en Lombardie (1860-1865) ;
  • Cours de géologie (3 volumes, 1871-1873) ;
  • L’Ère Neozoique (1881). dans cet ouvrage, l'abbé Stoppani décrit la glaciation des Alpes italiennes et l'histoire de l'Italie pendant le Pléistocène.

Notes et référencesModifier