Antonio Rodrigue

homme politique haïtien

Antonio Rodrigue
Illustration.
Fonctions
Ministre des Affaires étrangères et des Cultes

(1 an, 6 mois et 4 jours)
Gouvernement Lafontant
Prédécesseur Pierrot Delienne
Successeur Bocchit Edmond
Biographie
Nationalité Haïtien
Diplômé de Institut National de Gestion des Hautes Études Internationales (INAGHEI)
École de Diplomatie de Rio Blanco

Antonio Rodrigue
Ministres haïtiens des Affaires étrangères

Antonio Rodrigue est un homme politique haïtien, ministre des Affaires étrangères depuis le , le 165e Chancelier d'Haïti[1].

BiographieModifier

Antonio Rodrigue est diplômé de l'Institut National de Gestion des Hautes Études Internationales (INAGHEI) et de l'École de Diplomatie de Rio Branco au Brésil. À la fin de ses études, il entre au ministère des Affaires étrangères, puis est nommé consul d'Haïti à Genève en Suisse. Il évolue ensuite au sein de l'ambassade d'Haïti en France, puis au sein de la représentation de son pays à l'ONU pendant dix ans. En 1999, Antonio Rodrigue est transféré à l'ambassade du Venezuela. En 2001, il rejoint la représentation consulaire de son pays en Espagne. Il assure en parallèle les fonctions d'ambassadeur et représentant auprès l'Organisation des États américains (OEA) à Washington[2].

Le , le nouveau premier ministre Jack Guy Lafontant nomme Antonio Rodrigue ministre des Affaires étrangères et des Cultes[1]. En , il inaugure la Chambre de Commerce Hispano-Haïtienne à Madrid[3]. En , Antonio Rodrigue réduit de moitié le corps consulaire haïtien, alors composé de 1003 membres coûtant 4 295 000 $ à l'État chaque mois en salaires[4],[5], une mesure pé-initiée en [6].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Amos Cincir, « Antonio Rodrigue à la tête de la diplomatie haïtienne », Le Nouvelliste,‎ (lire en ligne)
  2. « Haïti - Politique : Qui est le chancelier Antonio Rodrigue ? », Haïti Libre,‎ (lire en ligne)
  3. « Madrid : Le ministre Rodrigue inaugure la Chambre de Commerce hispano-haïtienne! », Rezo Nòdwes,‎ (lire en ligne)
  4. « Diplomatie : la moitié du personnel révoquée », Le Nouvelliste,‎ (lire en ligne)
  5. « L'état haïtien est incapable de payer ses diplomates, selon le ministre des Affaires Étrangères! », Rezo Nòdwes,‎ (lire en ligne)
  6. « Haïti – Diplomatie : plusieurs ambassadeurs haitiens rappelés immédiatement à Port-au-Prince », Vant Bèf Info,‎ (lire en ligne)

Antonio Rodrigue ne a Ouanaminthe, Il était ambassadeur aux Bahamas dans les années 2008-2016 sur LA presidence Preval -Martelly.

Voir aussiModifier

Pages liéesModifier