Anton Halm

compositeur autrichien

Karl Anton Halm né le , à Costanosellari maison Töschlitz Altenmarkt 11 (aujourd'hui Kladik maison Altenmarkt 102), à Wies en Styrie (Autriche) mort le à Vienne est un compositeur autrichien.

BiographieModifier

Le père de Halm exerce la profession d’aubergiste et "Hofstaetter" (rapporteur de la Cour) et étudie la musique dès son enfance. Dans les années 1808-1811 Halm est officier de l'armée impériale. Après avoir travaillé en tant que professeur de piano à Graz, où il a également reçu son éducation musicale, il a vécu en 1813-1815 principalement en enseignant la musique dans une famille noble en Hongrie.

Au cours du Congrès de Vienne, son chemin le conduit en 1815 à Vienne, où il rencontre Ludwig van Beethoven à plusieurs reprises et à qui il dédie une sonate en 1816.

En 1826, il fait au nom de l'éditeur Artaria une version en duo de piano de la Grande Fugue pour quatuor à cordes opus 133 de Beethoven, qui, mécontent l'a conduit à effectuer sa propre transcription pour piano (op. 134). Halm travaille à Vienne jusqu'à sa mort en tant que compositeur et professeur de piano. On peut citer parmi ses élèves les noms de Julius Epstein, Stephen Heller et Adolf von Henselt.

Dans les œuvres de Karl Anton Halm, se trouvent des compositions pour piano et musique de chambre (dont 8 trios et 3 quatuors à cordes) et une grande messe en mi bémol majeur.

En outre, il compose également une variation sur une valse de Diabelli (Anton Diabelli avait contacté 50 compositeurs contemporains pour qu'ils effectuent chacun une variation sur une valse composée par lui, Beethoven ayant pour sa part traité ce sujet dans ses 33 Variations sur une valse d'Anton Diabelli opus 120).

Œuvres principalesModifier

  • Quatuor à cordes en si-bémol majeur, op. 28 (édité 1903)
  • Quatuor à cordes n° 2, op. 39
  • Quatuor à cordes n° 3, op. 40
  • Sonate pour violoncelle et piano, op. 24
  • Grande Sonate en fa majeur pour violoncelle (ou violon ou alto), op. 52 (1820)
  • Grande Sonate pour piano à 4 mains, op. 56 (1825)

8 Trios pour piano, violon, violoncelle :

  • n° 1 en mi-bémol majeur, op. 12
  • n° 2, op 13 (1818)
  • n° 3 en mi-bémol majeur, op 21 (1819)
  • n° 4 en fa majeur, op. 23 (1817)
  • n° 5 en ut mineur, op. 25 (1818)
  • n° 6 en sol mineur, op. 42 (1820)
  • n° 7 en la majeur, op. 57 (1838)
  • n° 8 en si mineur, op. 58 (1847)

Piano

  • Sonates op. 15, 43, 51
  • Rondeaux brillants op. 4, 14, 17, 20, 49
  • rand Rondeau brillant à 4 mains en mi-bémol majeur op. 41
  • Thèmes variés, op. 33, 37, 46, 47, 50
  • 6 Grandes Études de concert, op. 59
  • 6 Grandes Études pathétiques, op. 61
  • Études héroïques, op. 62

BibliographieModifier

  • Constantin von Wurzbach : Halm, Anton Dans : Biographisches Lexikon des Kaiserthums Österreich. 7 Theil. La Cour impériale et la Staatsdruckerei, Wien 1861, p. 257 sq. (Version numérique).
  • Anton Halm Dans : Autrichien Biographisches Lexikon 1815-1950 (ÖBL). Vol. 2, l’Académie autrichienne des Sciences, Vienne 1959, art. 162.
  • Blume, Friedrich (éd.) : la musique dans l’histoire et le présent, 1re édition, la société 1949-1986
  • Anton Halm Wies
  • communiqués officiels de la ville marché de Wies, 6e édition -

SourcesModifier

Liens externesModifier