Anouar Benhadi

Anouar Benhadi
Gangster
Image illustrative de l’article Anouar Benhadi
Information
Nom de naissance Anouar Benhadi
Naissance 1980
Amsterdam (Pays-Bas)
Nationalité Drapeau : Maroc Marocaine
Drapeau : Pays-Bas Néerlandaise
Surnom Popeye
Condamnation 20 mars 2020
Sentence Condamné à vie pour double assassinat, tentative d'assassinat et tentative de double assassinat sur agents de police
Actions criminelles Assassinats
Affaires Mocro Maffia
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Ville Amsterdam
Arrestation 19 mars 2013 à Amsterdam
Famille Ali Benhadi (frère)
Avocat Rutger Lonterman

Anouar Benhadi, communément appelé Anouar B. ou surnommé Popeye, né en 1980 à Amsterdam (Pays-Bas), est un criminel néerlandais d'origine marocaine connu comme le principal tueur à gages de Gwenette Martha dans la Mocro Maffia.

Muni d'armes militaires, il se rend à Amsterdam et commet une fusillade le 29 décembre 2012, faisant état de deux morts, il prend la fuite et tente d'abattre deux motards de police à la kalachnikov en tirant en rafale contre les poursuiveurs. Grâce à des messages PGP déchiffrés par l'Institut Néerlandais Forensisch, la justice parvient à identifier Anouar Benhadi et Adil Abouchdak. Trois jours après l'assassinat de Rida Bennajem à Amsterdam, le 19 mars 2013, la police arrête Anouar Benhadi. Il est directement transféré dans la prison de Vught aux Pays-Bas, la plus sécurisée du pays. Le 20 mars 2020, il encourt une peine de prison à perpétuité.

Son frère, Ali Benhadi, recherché par Interpol après s'être évadé de prison aux Pays-Bas, actif en tant que trafiquant d'armes de grande envergure, est également arrêté le 27 juillet 2015 à Algésiras en Espagne avant l'embarcation en voiture vers le Maroc[1].

BiographieModifier

EnfanceModifier

Anouar Benhadi naît à Amsterdam dans une famille marocaine.

Mocro-oorlogModifier

Anouar Benhadi est un trafiquant de drogue actif dans le réseau de Gwenette Martha[2]. Trafiquant de drogue, il veut gravir les échelons en 2012 et se lance dans les tueries. Dans l'organisation, Najeb Bouhbouh est récemment abattu par un individu membre de Benaouf, à Anvers[3].

  • Le , voulant venger Gwenette Martha, il se rend dans le quartier Staatsliedenbuurt et abat Youssef Lkhorf et Saïd El Yazidi. La cible principale était Benaouf Adaoui. Lorsqu'il prend la fuite, la ville d'Amsterdam est en quarantaine lorsqu'il tire en rafale contre les motos de police qui le poursuivent. Les deux motards de police finiront à l'hôpital, blessés par balles. Malgré une telle violence, il parvient à prendre la fuite[4].

Cet événement tragique est l'une des plus connue aux Pays-Bas, qui va lancer la mafia marocaine dans une guerre sanglante entre l'organisation de Benaouf et celle de Gwenette Martha[5].

Arrestation et condamnationModifier

Le , il est arrêté à Amsterdam, soit, trois jours après l'assassinat de Rida Bennajem dans la même ville. Quelques mois plus tard, Benaouf, son principal cible dans la fusillade de Staatliedenbuut est également arrêté. Au tribunal, Benaouf accuse Poppeye, alias Anouar Benhadi d'être derrière plusieurs assassinats, dont celui de ses deux membres Saïd El Yazidi et Youssef Lkhorf le 27 décembre 2012 à Amsterdam. Il déclare également que Anouar Benhadi se trouvait au bord d'une Audi[6].

Le , sa sentence est connue[7]. Il est condamné à perpétuité dans la prison de Vught pour double assassinat, tentative d'assassinat sur Benaouf et tentative de double assassinats sur agents de police[8].

PolémiquesModifier

Altercations au tribunalModifier

Le , Benaouf et Anouar Benhadi sont convoqués dans le même tribunal à Schiphol. Les deux hommes entrent dans une altercation. Les deux hommes assassinés : Saïd El Yazidi et Youssef Lkhorf n'avait pas de réel rôle dans l'organisation de Benaouf. Ce dernier s'explique devant Anouar Benhadi au tribunal : "Ils essayent de m'avoir avec des fausses déclarations. Je ne rentre pas dans ton jeu. J'assume tout jusqu'au bout, tout ceci, rien que pour la famille de ces deux hommes assassinés."[9]

Pendant que Benaouf répond aux questions de l'avocate Inez Weski sur l'affaire criminelle, Anouar Benhadi ironise en insultant la famille de Benaouf[10]. Lorsque les deux en viennent aux mains, la sécurité intervient et Anouar Benhadi est expulsé de la salle[11].

Dans une deuxième convocation des deux criminels, une altercation éclate une seconde fois entre les deux hommes[12].

Accusations en prisonModifier

Le criminel croate Goran K. a révélé que Anouar B. lui aurait proposé deux tonnes en échange d'une fausse déclaration, permettant à Anouar B. de sortir de prison[13]. Le criminel croate enverra des lettres et une carte à Benaouf où est-ce qu'il explique ce que Anouar Benhadi aurait tenté de faire. Les lettres ont été interceptés à l'Extra Beveiligde Inrichting (EBI) à Vught[14].

Notes et référencesModifier

  1. (nl) « Ali Benhadi opgepakt in Spaanse havenstad », sur www.at5.nl (consulté le 20 mars 2020)
  2. (nl) « 'Ripdeal' zet Mocro-maffia op scherp », sur nos.nl (consulté le 20 mars 2020)
  3. (nl) « Wie is wie in de Amsterdamse Mocro-oorlog? », sur nos.nl (consulté le 20 mars 2020)
  4. (nl) « Overzicht: Wie is wie in de Staatsliedenbuurt-zaak? », sur www.at5.nl (consulté le 20 mars 2020)
  5. (nl) « Benaouf A.: ‘Martha bood miljoen voor mijn dood’ », sur RTL Boulevard, (consulté le 20 mars 2020)
  6. (nl) « Levenslange gevangenisstraffen in de Staatsliedenbuurt-zaak », sur www.rechtspraak.nl (consulté le 20 mars 2020)
  7. (nl) Paul Vugts, « Levenslang voor Anouar B. en Adil A. voor wildwestschietpartij Staatsliedenbuurt », sur Het Parool, (consulté le 20 mars 2020)
  8. (nl) « Hof: levenslang voor dubbele liquidatie Amsterdamse Staatsliedenbuurt », sur NRC (consulté le 20 mars 2020)
  9. (nl) Paul Vugts, « Ruzie in rechtszaal tussen Benaouf A. en Anouar B. », sur Het Parool, (consulté le 20 mars 2020)
  10. (nl) « Ruzie in rechtszaal tijdens liquidatieproces », sur Telegraaf, (consulté le 20 mars 2020)
  11. (nl) « Staatsliedenbuurt-zaak loopt uit de hand, verdachte Anouar zaal uit gestuurd », sur www.at5.nl (consulté le 20 mars 2020)
  12. (nl) « Ruzie en bedreigingen in rechtszaal Benaouf A. en getuige », sur AXED, (consulté le 20 mars 2020)
  13. (nl) , « Poging omkoping door Anouar B. of doorgestoken kaart? », sur Crimesite, (consulté le 20 mars 2020)
  14. (nl) Paul Vugts, « 'Anouar B. bood twee ton voor valse verklaring' », sur Het Parool, (consulté le 20 mars 2020)

Voir aussiModifier

OuvragesModifier

Cette bibliographie est indicative.

  • (nl) Wouter Laumans et Marijn Schrijver, Mocro Maffia, Amsterdam, Lebowskipublishers, , 256 p. (ISBN 9789048828036, lire en ligne)
  • (nl) Wouter Laumans et Marijn Schrijver, Wraak, Amsterdam, Lebowski, , 224 p. (ISBN 9789048836215)

Liens externesModifier

Documentaires et reportagesModifier

  • [vidéo] Formele verdachte Staatsliedenbuurt Liquidaties, Opsporing Verzocht, 2013
  • [vidéo] Anouar B. 'Ik was niet in de Staatsliedenbuurt, AT5, 2013
  • [vidéo] OM eist opnieuw levenslang voor liquidaties Staatsliedenbuurt, AT5, 2018

Notes et référencesModifier