Anne Thackeray Ritchie

romancière britannique

Anne Isabella, Lady Ritchie, née Thackeray (), est une écrivaine anglaise. Elle est la fille aînée de William Makepeace Thackeray. Ses romans ont été très appréciés à son époque et ont fait d'elle une figure centrale de la scène littéraire à la fin de l'époque victorienne. Aujourd'hui, elle est surtout connue comme la gardienne de l'héritage littéraire de son père et pour une courte fiction qui place les récits de contes de fées traditionnels dans un milieu victorien. Son roman de 1885 Mrs. Dymond contient la première utilisation en anglais du proverbe « Donnez à un homme un poisson et vous le nourrissez pendant une journée ; apprenez à un homme à pêcher et vous le nourrissez pour la vie. »

Anne Isabella Thackeray Ritchie
Description de cette image, également commentée ci-après
Anne Ritchie en mai 1870
Naissance
Londres, Angleterre
Décès
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais britannique

BiographieModifier

Anne Isabella Thackeray est née à Londres, elle est la fille aînée de William Makepeace Thackeray et de Isabella Gethin Shawe (1816–1893). Elle a deux sœurs cadettes : Jane, née en 1839, décédée à huit mois, et Harriet Marian (1840–1875), qui épouse Leslie Stephen en 1869. Anne, que son père surnomme « Anny », passe son enfance en France et en Angleterre, où elle et sa sœur accompagnent la future poète Anne Evans[1].

Thackeray épouse son cousin Richmond Ritchie en 1877. Le couple a deux enfants, Hester et Billy. L'écrivaine est la tante par alliance de Virginia Woolf, qui a écrit une nécrologie d'elle dans le Times Literary Supplement. On pense qu'elle a inspiré le personnage de Mme Hilbery dans Woolf's Night and Day[2].

Carrière littéraireModifier

En 1863, Thackeray publie Le roman d'Elizabeth avec un succès immédiat.

D'autres écrits ont suivi :

  • Sur la falaise (The Village on the Cliff) (1867)
  • To Esther, and Other Sketches (1869)
  • Old Kensington (1873)
  • Toilers and Spinsters, and Other Essays (1874)
  • Bluebeard's Keys, and Other Stories (1874)
  • Five Old Friends (1875)
  • Madame de Sévigné (1881), une biographie avec des extraits littéraires[3]

Dans d'autres écrits, elle utilise de manière inédite, d'anciennes histoires folkloriques pour dépeindre des situations et des événements contemporains, tel que la Belle au bois dormant, Cendrillon et Le petit chaperon rouge.

Elle publie également des romans :

  • Miss Angel (1875)
  • From An Island (1877), un roman semi-autobiographique
  • Miss Williamson's Divagations (1881)
  • A Book of Sibyls: Mrs. Barbauld, Mrs. Opie, Miss Edgeworth, Miss Austen (1883)
  • Mrs. Dymond (1885; réimprimé en 1890)

Notes et référencesModifier

  1. Virginia Blain, Patricia Clements and Isobel Grundy: The Feminist Companion to Literature in English. Women Writers from the Middle Ages to the Present Day (London: Batsford, 1990), « Anne Evans », p. 346.
  2. Taylor, D. J. « Ritchie, Anne Isabella, Lady Ritchie (1837–1919). » D. J. Taylor: Oxford Dictionary of National Biography. Ed. H. C. G. Matthew and Brian Harrison. Oxford: OUP, 2004. Online ed. Ed. Lawrence Goldman. May 2006.
  3. Foreign Classics for English Readers (William Blackwood & Sons) - Book Series List. Retrieved 3 June 2017.

Liens externesModifier