Anne-Marie Yerly-Quartenoud

auteure suisse en français et patois

Anne-Marie Yerly-Quartenoud, née à Treyvaux le (84 ans), est une auteure suisse spécialiste du patois fribourgeois.

Anne-Marie Yerly-Quartenoud
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (84 ans)
TreyvauxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Anne-Marie QuartenoudVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité

BiographieModifier

Anne-Marie Quartenoud est la fille de Pierre Quartenoud, écrivain patoisant décédé en 1945, alors qu'elle a 9 ans[1]. Elle passe une partie de son enfance en France, mais fait ses classes à Treyvaux, dans le canton de Fribourg[1],[2]. Elle y épouse Joseph Yerly en 1961 et devient mère de 4 enfants[1]. Elle se dévoue à sa famille, mais trouve cependant le temps d'écrire en français et en patois fribourgeois[1]. Elle participe à la vie culturelle du village, notamment en devenant présidente du chœur mixte Lè Tsêrdziniolè (littéralement Les Chardonnerets en patois fribourgeois) de 1978 à 1980[1],[3]. Elle est secrétaire d'un groupe de patoisant de la région nommé Lè Triolè ainsi que de l'Association fribourgeoise des Amis du patois[1].

Elle se révèle comme écrivaine patoisante dès 1973 avec « Lè chonzo dôn vilyie gârda-roba », puis « Tèra novala » en 1976, retraçant le départ des émigrés fribourgeois pour Nova Friburgo, au Brésil[1].

Anne-Marie Yerly tient une chronique en patois fribourgeois dans La Gruyère, chaque samedi depuis 1996[2].

En 2015, Anne-Marie Yerly traduit la Déclaration universelle des droits de l'homme en patois fribourgeois[4],[2].

BibliographieModifier

  • « Lè chonzo dôn vilyie gârda-roba », en 1973[1];
  • « Tèra novala », en 1976[1];
  • « L'agache dou pèrê », chronique paraissant bimensuellement dès 1977[1];
  • « Ombres et Lumières », texte bilingue mis en musique en 1980[1];
  • « On vole? », Éditions Glyphe, , 261 p. (ISBN 978-2-35816-087-2).

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g h i j et k Louis Page, « Nos auteurs fribourgeois », L'ami du patois: trimestriel romand, no 8,‎ (lire en ligne [PDF])
  2. a b et c François Mauron, « Les droits de l’homme traduits en patois », La Liberté,‎ (lire en ligne)
  3. « Chœur de Treyvaux - Lè Tsêrdziniolè », sur www.tserdziniole.ch (consulté le 20 juin 2016)
  4. (frp) « Dèhyarahyon univèrthèle di drê dè l’Omo », sur ohchr.org (consulté le 20 juin 2016)