Ouvrir le menu principal

Annabel Lee
Annabel Lee fair copy Poe 1849.jpg
Informations générales
Titre
Annabel LeeVoir et modifier les données sur Wikidata
Auteur
Pays d'origine
Création
Publication
Daily Tribune (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Date
Type
Traducteur
Contenu
Incipit
« It was many and many a year ago,… »Voir et modifier les données sur Wikidata
Explicit
« …⁠In her tomb by the sounding sea. »Voir et modifier les données sur Wikidata

Annabel Lee est le dernier des poèmes écrits par Edgar Allan Poe. Rédigé en 1849, il n'a été publié qu'après la mort de Poe, intervenue cette même année. Le poème a été traduit en français par Stéphane Mallarmé.

Comme de nombreux poèmes de Poe, il évoque le thème de la mort d'une belle femme. Écrit à la première personne, le poème relate l'amour tragique entre le narrateur et une belle jeune fille nommée Annabel Lee. Le narrateur est uni à Annabel Lee par un amour si profond que les anges en conçoivent de la jalousie, et tuent la jeune fille. Après sa mort, le narrateur ne cesse de l'aimer. Son amour unit son âme à celle d'Annabel Lee par delà la mort.

On ne sait de manière certaine qui a fourni l'inspiration pour la figure d'Annabel Lee. La femme de Poe, Virginia Poe, est toutefois généralement considérée comme l'inspiration la plus probable.

Postérité littéraireModifier

Le poème a été traduit en russe par Dmitri Sadovnikov et publié en 1879[1].

Dans le roman Lolita de Vladimir Nabokov, l'amour de jeunesse de Humbert Humbert s'appelle « Annabel Leigh ». Lolita est d'ailleurs truffé d'allusions au poème de Poe.

AdaptationsModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier