Ouvrir le menu principal

Angela Denoke

artiste lyrique, engagée à l'Opéra de Stuttgart

CarrièreModifier

Les débuts de la carrière de la chanteuse se font dans le cadre du système allemand des troupes : Elle a étudié à la Hochschule für Musik und Theater Hamburg. Angela Denokes premier contrat était au Théâtre Ulm (1992-1996), où elle a chanté Fiordiligi (Cosi fan tutte), Donna Anna (Don Giovanni) et Agathe (Der Freischütz), entre autres rôles. Angela Denoke a chanté aussi le rôle-titre dans (Der Rosenkavalier) au Théâtre Ulm, dans une production par Peter Pikl et dirigé par le chef d'orchestre James Allen Gähres, en [1]. Cela a été en même temps le débuts de Angela Denoke comme 'La Maréchale' ('Die Marschallin')[2] Puis de 1996 à 2000 dans la troupe plus prestigieuse de l'Opéra de Stuttgart, ce qui lui permet de faire ses débuts dans quelques-uns des rôles qui marquent sa carrière ultérieure. C'est pendant sa période à Stuttgart qu'elle parvient à une notoriété internationale : elle fait ses débuts au Festival de Salzbourg en 1997 avec Marie dans Wozzeck d'Alban Berg, mais c'est surtout l'année suivante, avec le rôle-titre de Katia Kabanova de Leoš Janáček dans une mise en scène de Christoph Marthaler, qu'elle y triomphe. Depuis 2000, elle exerce son métier de façon indépendante : elle est régulièrement réinvitée à Salzbourg, mais aussi à Paris où Gerard Mortier qui l'avait fait débuter à Salzbourg l'invite souvent pendant son mandat, ou à l'Opéra de Munich. Elle chante aussi beaucoup à l'Opéra de Vienne.

Son répertoire accorde une place importante à la musique du XXe siècle, notamment à Janáček, mais aussi à certains rôles wagnériens.

Principaux rôlesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Kanold, Jürgen (26 mai 2011) Weltstar Angela Denoke, Südwest Presse. consulté 29 mai 2016.
  2. Denoke, Angela (26 mai 2011) Marschallin, Südwest Presse. consulté 29 mai 2016.