Ouvrir le menu principal

André Perraud-Charmantier

historien français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Perraud.
André Perraud-Charmantier
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
NantesVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activité

André Perraud, né le à Nantes et mort le dans la même ville, est un avocat français, auteurs d'ouvrages juridiques et historiques.

BiographieModifier

Son père, Marcel Léon Perraud, est un négociant[1]. Après des études de droit, il devient avocat tout en poursuivant des études jusqu’au doctorat. Marié le avec Madeleine Charmantier, il prit alors le nom de Perraud-Charmantier. En 1926, il est déclaré lauréat de l’Institut en étant à la fois docteur ès sciences juridiques et ès sciences économiques et politiques. Sa thèse de droit a pour titre : Étude sur le testament d’après la coutume de Bretagne (1921) ; sa thèse d’économie politique : Essai sur le général de la paroisse en Bretagne (1926). Deux thèses d’histoire en fait.

Il meurt le [1] et est enterré le lendemain au cimetière Miséricorde à Nantes (allée centrale, notée N)[2]. Son dernier domicile était la « villa Éden », avenue Saint-Louis[1].

PublicationsModifier

Il publia de nombreux ouvrages et articles entre 1921 et 1963. Certains de ses derniers ouvrages, entre 1947 et 1963, ont été faits en collaboration avec Michel Perraud-Charmantier que l’on suppose être son fils.

Ses ouvrages d’histoire locale ont généralement écrits seuls. C’est seul ou en groupe qu’il signa des ouvrages de droit, qui souvent connurent plusieurs rééditions, sur : l’assurance, le code de la route, les assurances sociales, la propriété commerciale, les établissements classés comme dangereux, le code des prix, le secret médical, le secret notarial, le secret professionnel, la faillite, le droit de réponse dans la presse, la fiscalité, les lois sociales, l’habitat à loyer modéré, les réquisitions, les successions, les sociétés, le sous-seing privé, etc. ; et divers condensés, dictionnaires, aides-mémoire et manuels de droit, d’économie politique, de l’assurance. Il fut également plusieurs fois préfacier.

Ses études d’histoire concernent soit l’Ancien Régime (livres ou tirés à part de revues savantes locales), soit la période de la guerre 1939-1945. Par exemple :

  • La Guerre en Bretagne, récits et portraits, en deux volumes illustrés (Nantes, 1947, Éditions Aux Portes Du Large) ;
  • Un Épisode héroïque de la Libération en Bretagne – le drame du maquis de Saffré (15-), illustrations Yves Perraud-Charmantier (Nantes, 1946, Éditions du Fleuve).

Ses ouvrages les plus rares et les plus originaux sont ceux qu’il consacra au poète nantais Émile Boissier et à la société nantaise : Le Clou – 1884-1912 (Rennes, 1926, Imprimerie du Nouvelliste de Bretagne).

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Le Nail 2010, p. 322.
  2. « Registre des inhumations - Mars-avril 1963 », archives municipales de Nantes (consulté le 27 novembre 2015).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Bernard Le Nail, Dictionnaire biographique de Nantes et de Loire-Atlantique, Pornic, Le Temps éditeur, , 414 p. (ISBN 978-2-36312-000-7), p. 321.
  • André Perraud-Charmantier, Le secret professionnel, LGDJ, 1926, 333 pages

Liens externesModifier