Ouvrir le menu principal

Anastassia Sletova-Tchernova

femme politique

Anastassia Nikolaïevna Sletova-Tchernova (russe : Анастасия Николаевна Слётова-Чернова), née à Tambov en 1873, morte à Leningrad en 1938, est une enseignante russe, élue à l'Assemblée constituante russe de 1918.

BiographieModifier

Anna Sletova nait à Tambov en . Sa famille fait partie de la petite bourgoisie, et son père est fonctionnaire. Elle fait ses études secondaires au Lycée de jeunes filles de Tambov, et travaille ensuite comme enseignante[1]. En 1898 elle épouse Viktor Tchernov, et en le couple émigre. Viktor Tchernov participe à la fondation du parti socialiste-révolutionnaire à l'automne 1901[2]. Anna Sletova-Tchernova adhère au parti dès sa création[1].

En 1917, au moment des élections à l'assemblée constituante russe, elle vit à Kolzov (Mitchourinsk), et est membre du bureau de la section du parti socialiste révolutionnaire. Elle est élue à la constituante dans le district de Tambov, sur la liste n° 1 (socialistes révolutionnaires et conseil des députés paysans)[1]. Elle est une des dix femmes parmi les 716 députés de l'assemblée. Elle participe à son unique session, le [3] et s'oppose aux entraves faites à sa réunion par les Bolcheviks, en apportant des bougies quand ils menacent d'éteindre les lumières[4].

Le , le comité central du parti socialiste révolutionnaire lui confie, ainsi qu'à Aleksandr Guizetti (ru) et Vassily Arkhangelski (ru), l'organisation du travail du parti auprès des enseignants[5].

Elle est arrêtée à de nombreuses reprises. En 1921 elle est emprisonnée[4]. En 1938 elle est à nouveau victime de la répression et figure avec le numéro 110, dans la première catégorie (à fusiller) sur la liste établie par le collège militaire du tribunal suprème de l'URSS (en) pour l'oblast de Leningrad, datée du et contresignée par Staline, Molotov et Jadnov[6],[7]. Elle meurt cependant en prison avant son exécution[1].

FamilleModifier

  • Son frère Stepan (1876—1915), révolutionnaire et terroriste, a été membre du parti socialiste révolutionnaire[8].
  • Son fils Boris Viktorovtch Tchernov (1900 — 1933), également socialiste révolutionnaire[9], a été arrêté et condamné à l'emprisonnement ou à l'exil à quatre reprises, en 1923, 1925, 1929 et 1930. Il meurt en exil le [10], d'autres sources indiquent le .
  • Sa fille Maria Viktovna (Ellen) Sletova (1908, environ —au plus tôt en 1960), dirige une station scientifique dans les années 1950 à Kholmogory dans l'oblast d'Arkhangelsk[11].

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (ru) Протасов Л. Г. (L. G. Protasov), Люди Учредительного собрания: портрет в интерьере эпохи : Анастасия Николаевна Слетова-Чернова [« Membres de l'assemblée constituante : portraits de l'intérieur (Anastassia Nikolaïevna Sletova-Tchernova) »], Moscou, РОСПЭН,‎ (lire en ligne)
  2. (ru) « LERC.ru: ВИКТОР ЧЕРНОВ | Статьи, книги, аналитика: Портреты вождей, злодеев и лидеров России ХХ века », sur www.lerc.ru (consulté le 29 novembre 2017)
  3. Ont également été élues : bolchéviques : Ievguenia Bosch, Alexandra Kollontaï, Ielena Rozmirovitch, Varvara Iakovleva ; socialistes révolutionnaires : Iekaterina Brechko-Brechkovaskaïa, Maria Perveïeva, Vera Finger, Olga Matveïevskaïa ; socialistes révolutionnaires de gauche : Maria Spiridonova
  4. a et b (ru) Ю.Г.Фельштинский. (I. G. Felchtinski), « Большевики и левые эсеры. Октябрь 1917 - июль 1918 » [« Bolchéviques et socialistes révolutionnaires. Octobre 1917 - juillet 1918 »], sur lib.ru (consulté le 1er décembre 2017)
  5. (ru) « Протоколы заседаний ЦК Партии социалистов-революционеров (июнь 1917 -- март 1918) с комментариями В.М.Чернова » [« Comptes rendus des sessions du comité central du parti socialiste révolutionnaire (juin 1917 - mars 1918) commentés par V. M. Tchernov »], sur lib.ru (consulté le 1er décembre 2017)
  6. (ru) « Сталинские списки » [« Listes de Staline »], sur stalin.memo.ru (consulté le 29 novembre 2017), p. 345
  7. (ru) « Список лиц - Ленинградская область, г.Ленинград-Октябрьская ж.д., г.Ленинград-Кировская ж.д. » [« Liste - oblast de Leningrad, ville de Leningrad-Oktobrsakaïa, ville de Leningrad-Kirovskaïa »], sur stalin.memo.ru (consulté le 29 novembre 2017)
  8. (ru) « Слетов С.Н. » [« Sletov S. N. »], sur www.hrono.ru (consulté le 1er décembre 2017)
  9. (ru) « Российские социалисты и анархисты после Октября 1917 года - список » [« Socialistes et anarchistes russes après la révolution d'Octobre 1917 - liste »], sur socialist.memo.ru (consulté le 29 novembre 2017)
  10. (ru) « Жертвы политического террора в СССР » [« Victimes de la terreur politique en URSS »], sur lists.memo.ru (consulté le 1er décembre 2017)
  11. (ru) dojkov, « К биографии дочери чернова » [« Contribution à la biographie de la fille de Tchernov »], sur Yuri Doykov's Daily Success,‎ (consulté le 1er décembre 2017)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (ru) Протасов Л. Г. (L. G. Protasov), Люди Учредительного собрания: портрет в интерьере эпохи : Анастасия Николаевна Слетова-Чернова [« Membres de l'assemblée constituante : portraits de l'intérieur (Anastassia Nikolaïevna Sletova-Tchernova) »], Moscou, РОСПЭН,‎ (lire en ligne)
  • ГА РФ. Ф. 102 — Департамент полиции Министерства внутренних дел, ОО, 1907, д. 10, ч. 34; 256

Article connexeModifier