Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Amour et Piano

Amour et Piano est une pièce de théâtre de Georges Feydeau (1883).

Une jeune femme qui attend « un maestro » se voit donner de bien étranges leçons de piano par un homme qui croit être chez une « actrice légère »…

Cette saynète, comme souvent chez Feydeau et chez Georges Courteline, s’articule autour des rapports hommes-femmes et de la difficulté qu’ils ont à se comprendre. En effet, Courteline et Feydeau parlent des relations de couples, du désordre amoureux et insistent sur l’incommunicabilité entre les sexes. Ceci est sûrement dû au fait qu’aucun des deux auteurs n’a réussi son mariage.

Par ailleurs, un autre thème sous-tend souvent leurs pièces : un personnage est troublé dans son quotidien ou dans sa recherche de tranquillité.

Le dérangement et le quiproquo sont à la base de leur comique.

Si les problèmes de couples n’ont finalement pas beaucoup changé depuis un siècle, c’est que ces deux dramaturges dépeignent avec réalisme et humour les situations les plus folles.

Le spectateur se laisse happer par les quiproquos et les bouffonneries qui sont l’essence même du vaudeville.

Et si parfois la critique se fait acide et virulente, elle n’est pas sans nous rappeler que Courteline et Feydeau ont renouvelé le genre du vaudeville : ils sont les pères spirituels de Sacha Guitry et de Jean-Michel Ribes, qui à leur tour, ont pris goût à retracer les frasques conjugales au théâtre, souvent dans des pièces en un acte.

Sur les autres projets Wikimedia :