Ouvrir le menu principal

Tasiilaq

commune du Groenland
(Redirigé depuis Ammassalik)

Tasiilaq
Tasiilaq
Tasiilaq en 2009
Administration
Pays Drapeau du Groenland Groenland
Commune Sermersooq
Code postal 3913
Démographie
Population 2 063 hab. (2019)
Géographie
Coordonnées 65° 36′ 55″ nord, 37° 38′ 15″ ouest
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Groenland

Voir sur la carte administrative du Groenland
City locator 14.svg
Tasiilaq

Tasiilaq est une commune groenlandaise située dans la municipalité de Sermersooq. Par sa population, Tasiilaq constitue la 7e ville du Groenland avec 2 004 habitants en 2012[1].

Jusqu'au , elle était le chef-lieu de la municipalité d'Ammassalik. Depuis le , elle appartient à la nouvelle municipalité de Sermersooq.

GéographieModifier

Tasiilaq se trouve sur l'île d'Ammassalik. Elle abrite la station météorologique de Sermilik.

ClimatModifier

HistoireModifier

La ville a été fondée en 1894 lorsque Gustav Holm y fonde un comptoir[2]. Elle était auparavant connue sous le nom d'Ammassalik. Le premier Danois y résidant est le missionnaire Rüttel qui s'y installe dès 1894 avec sa femme, première européenne vue par les Ammassalimiut[3].

Les premières sages-femmes arrivent vers 1925 et la première infirmière vers 1935[4].

De la colonisation danoise d'Ammassalik, Robert Gessain en conclut en 1966 dans son ouvrage ethnologique sur le sujet : « Ce que d'autres ont écrit au Canada est aussi vrai ici : le Groenlandais d’aujourd’hui, malgré son fusil, ses couteaux d'acier, sa chemise de coton et tout ce qui lui vient d'Europe, est plus mal vêtu, plus pauvre et moins bien nourri que son grand-père qui n'avait jamais vu ni entendu parler des Blancs »[5].

Le changement de nom officiel a eu lieu en 1997.

SportModifier

Tasiilaq possède un club de football qui joue dans le championnat, ATA.

JumelageModifier

La ville de Tasiilaq est jumelée avec[6] :

Notes et référencesModifier

  1. (fr) Naatsorsueqqissaartarfik, « Population dans les communes au 1er janvier par commune, âge, sexe et lieu de naissance 1977-2012 » (consulté le 10 février 2013).
  2. Michel d'Arcangues, Dictionnaire des explorateurs des pôles, Séguier, 2002, p. 250
  3. Robert Gessain, Ammassalik ou la civilisation obligatoire, Flammarion, 1966, p. 231
  4. Robert Gessain, Ammassalik ou la civilisation obligatoire, Flammarion, 1966, p. 249
  5. Robert Gessain, Ammassalik ou la civilisation obligatoire, Flammarion, 1966, p. 244-245
  6. « Jumelages »

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Robert Gessain, Ammassalik ou la civilisation obligatoire, Flammarion, (lire en ligne).
  • (en) Joëlle Robert-Lamblin, Ammassalik, East Greenland - End or Presistance of an Isolate, vol. 10, Museum Tusculanum Press - Man & Society, coll. « Meddelelser om Grønland », , 168 p. (lire en ligne).
  • (en) Clark Wissler, « The Ammassalik Eskimo. Contributions to the Ethnology of the East Greenland Natives by William Thalbitzer », American Anthropologist, New Series, vol. 18, no 1,‎ , p. 115-117 (lire en ligne, consulté le 6 mars 2018).
  • (en) Hos С. А. Reitzel, The Ammassalik Eskimo, Museum Tusculanum, coll. « Meddelelser om Grønland »,‎ (lire en ligne).
  • (en) Collectif - Danish Geodata Agency (en), « Umiiviip Kiammut Kangera (Kap Poul Løvenørn) − Tasiilap Karra (Kap Gustav Holm) », dans Collectif - Danish Geodata Agency, Greenland Pilot Sailing Directions for East Greenland, Copenhague, Danish Geodata Agency, , 1re éd. (ISBN 978-87-92107-61-9, lire en ligne [PDF]).

Article connexeModifier

Liens externesModifier