Amazon (yacht)

navire à vapeur construit en 1885

Amazon
Image illustrative de l’article Amazon (yacht)
Autres noms Armoricain
Type yacht
Gréement goélette
Histoire
Architecte Dixon Kemp
Chantier naval Tankerville Chamberlayne-Arrow Yard, Southampton Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Fabrication bois et métal
Lancement 1885
Caractéristiques techniques
Longueur de coque 31,11 m
Maître-bau 4,76 m
Tirant d'eau 2,75 m
Tirant d'air 17,07 m
Déplacement 84 tonnes
Appendice bout-dehors
Propulsion diesel
Carrière
Pavillon Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Protection National Historic Ships UK [1]

Le Amazon est un yacht-goélette britannique à coque, pont et mâts en bois. C'est un ancien yacht à vapeur (steam yacht) de 1885.
En 2011, Amazon a été répertorié comme l'un des 40 meilleurs Yachts Classiques du monde et a été le plus ancien navire honoré.

HistoireModifier

L'Amazon a été construit en 1885 au chantier naval privé Arrow Yard de Tamkerville Chamberlayne (1843-1924), propriétaire terrain et homme politique à Southampton. La coque est en teck et pin, sur une charpente en chêne. Son moteur est mu par une chaudière au charbon.

Il a d'abord été utilisé pour des croisières d'été, pour assister aux régates de la côte sud de l'Angleterre. En 1897, il a participé au Jubilé de diamant de la reine Victoria lors de la revue de la flotte, en même temps que la sortie du Turbinia (premier navire à turbine à vapeur). Peu de temps après, il fut vendu à un plaisancier français de Saint-Malo jusqu'en 1900 qui le rebaptise Armoricain. Puis il revint en propriété britannique en reprenant son nom initial.

Considéré trop vieux, à cause de sa chaudière au charbon, il passa la Première Guerre mondiale das un port de la côte sud. Un nouveau propriétaire le ramena à Londres. En 1937, il fut doté d'un moteur-diesel. Durant la Seconde Guerre mondiale, il resta en navigation de plaisance. Quelques années plus tard, il devint une péniche au London Yacht Basin. L'acteur Arthur Lowe en devint le propriétaire en 1968. Il reprit la mer dès 1971, en tant que yacht privé en location jusqu'en 1990. Puis il migra vers l'Écosse.

En 1997, ses nouveaux propriétaires l’emmène vers Malte pour des croisières en mer Méditerranée. En 2004, il participe aux Fêtes maritimes de Brest (Brest 2004).

En 2009, l’Amazon traverse l'Atlantique via le Cap-Vert et navigue aux Caraïbes et Bermudes. Il est accueilli par le Herreshoff Marine Museum de Bristol. Puis il se rend à Mystic Seaport à la fin de la même année jusqu'à la mi-2011 pour visiter le Canada.

En 2011, il revient à Waterford en Irlande, via Terre-Neuve, pour passer l'hiver. Il prend part, le , au Thames Diamond Jubilee Pageant sur la Tamise, étant le dernier navire à avoir assister au Jubilée de la reine Victoria en 1897. Fin , il est visible dans le bassin Vauban à Saint-Malo avant de visiter les îles Anglo-Normandes. En , il participe au Festival maritime de Southampton puis au Glouscester Tall Ships Festival

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. Amazon sur National Historic Ships UK