Amande de B'Neville

jument de concours complet née en 2010
Amande de B'Neville
Informations
Espèce
Race
Couleur
Sexe
Date de naissance
Lieu de naissance
Taille
1,68 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Oscar des Fontaines (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Amande de B'Neville (née le ) est une jument Selle français de robe baie, montée en concours complet d'équitation par la cavalière allemande Julia Krajewski avec qui elle décroche la médaille d'or individuelle de la discipline aux Jeux olympiques de Tokyo en 2021.

HistoireModifier

Amande de B'Neville naît le [1], à l'élevage de Jean-Baptiste Thiébot, à Benoîtville dans le département de la Manche, en France[2]. Elle est l'un des deux chevaux de complet les plus performants de cet élevage originellement tourné vers le saut d'obstacles, avec Piaf de B'Neville[3]. D'après son éleveur, dès son plus jeune âge, elle montre des qualités qui la prédisposent au sport de haut niveau[3]. Jean-Baptiste Thiébot estime qu'elle aurait pu concourir en saut d'obstacles jusqu'à 1,40 m[3].

Elle travaille très peu durant son année de 4 ans, son éleveur estimant qu'il faut laisser aux poulains le temps de grandir[3]. Elle est montée à partir de 5 ans par Arthur Le Vot, qui l'a également débourrée[3]. Sa première saison de concours est excellente, avec une dizaine de parcours d'obstacles sans fautes[3]. À son retour chez l'éleveur après sa saison, elle est repérée par Myriam Meylemans, qui l'achète et l'emmène en Belgique. Par la suite, la jument rejoint les écuries de la cavalière allemande de concours complet Julia Krajewski[3].

Le , elle décroche la victoire au CCI4* de Saumur[4].

Participation aux Jeux olympiques de Tokyo 2020Modifier

Aux Jeux olympiques d'été de 2020 à Tokyo, elle remporte la médaille d'or individuelle de la discipline[5].

DescriptionModifier

Amande de B'Neville est une jument de robe baie, inscrite au stud-book du Selle français[1]. Elle mesure 1,68 m à l'âge de quinze mois[2].

Son éleveur la décrit comme une jument dotée d'un très bon mental, de beaucoup d'étendue et d'un caractère facile, avec pour seul défaut une certaine raideur[3].

PalmarèsModifier

Elle atteint un indice de concours complet (ICC) de 149 en 2018[2].

OriginesModifier

C'est une fille de l'étalon Oscar des Fontaines[6],[7]. Sa mère Perle de B'Neville est une fille de l'étalon Selle français Élan de la Cour[2].

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) « Amande de B'Neville », sur www.fei.org, Fédération équestre internationale (consulté le ).
  2. a b c et d « Amande de B'Neville », sur infochevaux.ifce.fr, Institut français du cheval et de l'équitation (consulté le ).
  3. a b c d e f g et h Dupont 2021.
  4. « Un B'néville peut en cacher un autre ! L'Allemande Julia Krajewski victorieuse avec Amande de B'neville », sur Conseil des Chevaux de Normandie, (consulté le ).
  5. « Amande de B'Neville, cheval né dans le Cotentin, médaille d'or olympique avec la cavalière Julia Krajewsky », sur actu.fr (consulté le )
  6. (nl) « Amande de B'Neville », sur Horsetelex (consulté le ).
  7. (en) « Totem de Brecey », sur SporthorseData, (consulté le ).

BibliographieModifier