Amétryne

composé chimique

Amétryne
Image illustrative de l’article Amétryne
Identification
Nom UICPA 2-éthylamino-4-isopropylamino-6-méthylthio-1,3,5-triazine
No CAS 834-12-8
No ECHA 100.011.486
No CE 212-634-7
SMILES
InChI
Apparence poudre blanche décomposée par les UV
Propriétés chimiques
Formule C9H17N5S  [Isomères]
Masse molaire[1] 227,33 ± 0,014 g/mol
C 47,55 %, H 7,54 %, N 30,81 %, S 14,11 %,
Propriétés physiques
fusion 86,3 à 87,0 °C
ébullition 337 °C à 98,6 kPa
Solubilité 200 mg·l-1 eau à 20 °C
610 g·l-1 acétone 25 °C
510 g·l-1 méthanol 25 °C
470 g·l-1 toluène 25 °C
220 g·l-1 n-octanol 25 °C
12 g·l-1 hexane 25 °C
Masse volumique 1.18 (22 °C)
Pression de vapeur saturante 0,365 mPa (25 °C)
Précautions
SGH[2]
SGH07 : Toxique, irritant, sensibilisant, narcotiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
Attention
H302 et H410
Écotoxicologie
DL50 1 160 mg·kg-1 (rats, oral)
CL50 >5 170 mg·m-3 4 heures (rats, inhalation)

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'amétryne est une substance active de produit phytosanitaire (ou produit phytopharmaceutique, ou pesticide), qui présente un effet herbicide, et qui appartient à la famille chimique des triazines.

RéglementationModifier

Sur le plan de la réglementation des produits phytopharmaceutiques :

Caractéristiques physico-chimiquesModifier

Les caractéristiques physico-chimiques dont l'ordre de grandeur est indiqué ci-après, influencent les risques de transfert de cette substance active vers les eaux, et le risque de pollution des eaux :

ÉcotoxicologieModifier

Sur le plan de l’écotoxicologie, les concentrations létales 50 (CL50) dont l'ordre de grandeur est indiqué ci-après, sont observées :

Toxicité pour l’hommeModifier

Sur le plan de la toxicité pour l’Homme, la dose journalière acceptable (DJA) est de l’ordre de : 0,01 mg·kg-1·j-1.

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. Numéro index 613-010-00-0 dans le tableau 3.1 de l'annexe VI du règlement CE N° 1272/2008 (16 décembre 2008)