Alexandre Legrand-Gossart

Alexandre Antoine Legrand dit Legrand-Gossart (Mons, – Mons, ) est un négociant et industriel charbonnier belge.

Alexandre Legrand-Gossart
Fonctions
Président
Chambre de commerce et d'industrie du Hainaut (d)
-
Échevin
Mons
depuis
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
MonsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Négociant, industrielVoir et modifier les données sur Wikidata
0 Sépulture de la famille Legrand - Gossart.JPG
Vue de la sépulture.

BiographieModifier

FamilleModifier

Il est le fils de Hubert Joseph Legrand et de Ursule Rouselle. Il s’est marié à Marie Antoinette Caroline Gossart (1785- ?), de cette union naquirent[1] :

  • Victor Legrand (1808-1869), industriel charbonnier, président du Tribunal de commerce de Mons
  • Félix Legrand (1811- ?)
  • Pauline Legrand (1824-1893), épouse d'Hubert Dolez[2], jurisconsulte et homme politique belge.

Carrière professionnelleModifier

Domaine économiqueModifier

Alexandre Legrand-Gossart est réputé pour sa puissance dans le charbonnage[3] et notamment dans le transport du charbon, il est d’ailleurs un des importants actionnaires de la Société charbonnière de Navigation française et belge et du Charbonnage d’Hornu et Wasmes[4]. Il est également lié à d’autres industries, particulièrement par ses actions :

  • Aux Carrières Rombaux de Soignies où étaient produits des pierres de taille
  • Aux Haut Fourneaux, Forges et Fonderies de Hourpes-sur-Sambre où étaient fabriquées des portes d’écluses
  • À la Société des Embranchements du Canal de Charleroi
  • Aux Chemins de Fer du Haut et du Bas-Flénu

Domaine politiqueModifier

  • 1827-1833 : Membre de la Chambre de commerce de Mons
  • 1828- : Président du Tribunal de commerce de Mons
  • 1833-1841 : Vice-président de la Chambre de commerce de Mons
  • 1841-1845 : Président de la Chambre de commerce de Mons[5]
  • À partir de 1836 : Échevin de Mons

Il est également présent dans le domaine de la presse, il a mainmise sur : L’industriel, Le Modérateur et la Gazette de Mons.

De 1830 à 1835, son principal rival est Augustin Honnorez (en), tant sur le plan économique que politique.

PublicationModifier

  • Réponse au mémoire de la chambre de commerce d'Ypres sur les projets de jonction de la Haine à la Mer du Nord, par la Lys et l'Yperlée (1834)

BibliographieModifier

  • Kurgan-Van Henteryck Ginette, Jaumain Serge, Montens Valérie, Puissant Jean et Heirwegh Jean-Jacques, Dictionnaire des patrons en Belgique. Les hommes, les entreprises, les réseaux, Bruxelles, De Boeck, 1996.
  • E. Matthieu, Biographie du Hainaut, Enghien, 1902-1905
  • Pierre Lebrun, Essai sur la révolution industrielle en Belgique, 1770-1847, Académie royale de Belgique, 1979
  • Julienne Laureyssens, Industriële naamloze vennootschappen in België 1819-1857, Nauwelaerts, 1975

RéférencesModifier

  1. http://records.ancestry.com/alexandre_antoine_legrand_records.ashx?pid=41494400
  2. Przybyla Francis, Le blé, le sucre et le charbon. Les parlementaires du Nord et leur action 1881-1889, Prix de thèse de l'Assemblée nationale, Presses universitaires du Septentrion, p. 78.
  3. Lefèvre, Patrick, « Le bassin de Mons et le charbonnage du Grand Hornu, du milieu du XVIIIe au milieu du XIXe siècle. A propos d'un livre récent », Revue belge de Philologie et d'Histoire, Persée - Portail des revues scientifiques en SHS, vol. 61, no 2,‎ , p. 373–380 (DOI 10.3406/rbph.1983.3422, lire en ligne, consulté le 22 septembre 2020).
  4. Kurgan-Van Henteryck Ginette, Jaumain Serge, Montens Valérie, Puissant Jean et Heirwegh Jean-Jacques, Dictionnaire des patrons en Belgique. Les hommes, les entreprises, les réseaux, Bruxelles, De Boeck, 1996, p. 421-422.
  5. Premiers Actes du Nouveau Gouvernement de la Belgique, , 938 p. (lire en ligne), p. 906.