Aleksandr Vassiltchikov

Aleksandr Semionovitch Vassiltchikov (en russe : Александр Семёнович Васильчиков) né en 1746 et mort en 1813 est l'un des favoris de l'impératrice Catherine II, entre 1772 et 1774.

Aleksandr Vassiltchikov
Vasilchikov Alexandr Semyonovich.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
MilitaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Autres informations
Distinction

BiographieModifier

Aleksandr Semionovitcth est le fils de Semion Grigorievitch, de la vieille famille noble des Vassiltchikov et de Maria Bogdanovna, née Jadovskaïa (ru). Il est propriétaire du manoir de Lopasnia-Zatchtievskoïe (ru). En , il est nommé cornette du régiment de la garde à cheval.

En juin 1772, le comte Grigori Orlov, favori de l'impératrice est désigné comme plénipotentiaire russe, avec Obreskov, ancien ambassadeur russe à Istanbul, à la conférence qui débouchera sur le traité de Koutchouk-Kaïnardji et la paix avec l'empire ottoman. Au printemps et à l'été de cette même année, Aleksandr Vassiltchikov est souvent de garde à Tsarskoïe Selo, où il attire l'attention de l'impératrice. Il reçoit bientôt une tabatière en or « pour le contenu de ses gardes ».

Suivent encore d'autres cadeaux et promotions. Le , il est nommé gentilhomme de la Chambre et le Chambellan. Au Palais, il occupe la chambre dans laquelle Grigori Orlov vivait, et, de peur d'un retour soudain de l'ancien favori, est lui-même protégé par une garde.

L'ambassadeur allemand écrit que les « valets et femmes de chambre de l'impératrice sont inquiets et mécontents, car ils appréciaient Orlov qui les protégeait », ce à quoi Frédéric II répond en recommandant de « s'attirer l'amitié du nouvel animal de compagnie».

 
Élisabeth Vigée Le Brun : Portrait de Marie Vassiltchikova, avec en arrière plan le buste de son oncle Alexandre Sémionovitch

Aleksandr Vassiltchikov tire moins parti que d'autres de sa situation. Catherine louait sa modération, mais lui donne 100 000 roubles, des bijoux d'une valeur de 50 000 roubles, et 7 000 serfs. Une maison est achetée pour lui sur la place du Palais, mais elle n'est pas aménagée, alors qu'il doit prendre congé ; le , Grigori Potemkine est nommé général aide de camp.

Aleksandr Vassiltchikov est alors richement récompensé, avec notamment une pension de 20 000 roubles. Il vit alors pendant 30 ans à Moscou, restant célibataire, et rassemble une collection de peintures et de sculptures d'Europe occidentale de plus de 70 pièces, dont l'Autoportrait de Velázquez, un paysage de Philips Wouwerman et l'Auberge d'Andries Both. Sans enfants, il laisse ses biens à son neveu Alekseï Vassiltchikov (ru)

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • Долгоруков П. В (P. V. Dolgoroukov), Российская родословная книга [« Livre de la noblesse russe »], t. 2, Saint-Pétersbourg, Э. Веймара,‎ , p. 95 ;
  • Евгеньева М. (M. Ievguenieva), Любовники Екатерины [« Les favoris de Catherine »], Moscou, Внешторгиздат,‎ .