Albertine-Agnès d'Orange-Nassau

femme politique néerlandaise
Albertine-Agnès d'Orange-Nassau
Albertine Agnes, Prinzessin von Oranien, vermählte Fürstin von Nassau-Diez als Göttin Diana.jpg
Fonction
Régente
Titre de noblesse
Princesse
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Famille
Père
Mère
Fratrie
Frédéric Nassau de Zuylestein (en)
Guillaume II d'Orange-Nassau
Louise-Henriette d'Orange
Henriette Amélie de Nassau (d)
Élisabeth de Nassau (d)
Isabelle-Charlotte de Nassau (d)
Henriette Catherine de Nassau
Henri-Louis de Nassau (d)
Marie de NassauVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Amélie de Nassau-Dietz (d)
Henri Casimir II de Nassau-DietzVoir et modifier les données sur Wikidata

Albertine Agnès d'Orange-Nassau née le et décédée le est une princesse, régente de Friesland, Groningen et Drenthe. Elle est la fille de Frédéric-Henri d'Orange-Nassau et d'Amélie de Solms-Braunfels.

Albertine-Agnès d'Orange-Nassau

Albertine Agnès est née à La Haye et est le sixième enfant de ses parents.

En 1652 elle épouse son cousin, Guillaume-Frédéric de Nassau-Dietz. Ils ont trois enfants :

Albertine Agnès et ses sœurs

RégenceModifier

Après la mort de son mari en 1664, elle devient régente pour son fils en Friesland, Groningen et Drenthe. En 1665, l'Angleterre et la Principauté épiscopale de Münster déclarent la guerre aux Pays-Bas. Comme beaucoup d'argent a été consacré à la flotte, l'armée de terre a été négligée. Quand Groningen est assiégée, Albertine Agnès apporte un soutien moral à la ville. La pression de Louis XIV alors allié, obligent les forces ennemies à battre en retraite. Mais six ans plus tard, les Pays-Bas sont attaqués par le sud, par l'armée française et au nord par l'armée de l'évêque de Münster et de l'archevêque de Cologne. Elle organise la défense et entretient le moral.

En 1676 Albertine Agnès construit un château à Oranjewoud elle y meurt en 1696.