Ouvrir le menu principal

Albert Pierrepoint

bourreau britannique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Pierrepoint.
Albert Pierrepoint
Albert Pierrepoint.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Clayton (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
SouthportVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Henry Pierrepoint (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Albert Pierrepoint, né le 30 mars 1905 à Clayton (en), Bradford (Yorkshire de l'Ouest), et mort le 10 juillet 1992 à Southport (Merseyside) est un bourreau britannique. Il fut l'un des derniers exécuteurs officiels au Royaume-Uni (les dernières exécutions datent de 1964).

BiographieModifier

Il suit les traces de son père Henry (1874-1922) en devenant aide-exécuteur sous les ordres de son oncle Thomas (1870-1954) en 1932, auquel il succède en 1940. Il fut considéré comme l'exécuteur britannique le plus actif du XXe siècle : il officia dans 450 pendaisons entre 1932 et 1956, soit 433 hommes et 17 femmes, aussi bien au Royaume-Uni (dont six soldats américains stationnés au Royaume-Uni durant la guerre, jugés en cour martiale et reconnus coupables de meurtres sur des civils britanniques), qu'en Irlande, en Allemagne (202 criminels de guerre nazis entre 1945 et 1949) ou en Égypte. Ses exécutions les plus notables furent :

Albert Pierrepoint, qui était tenancier de pub « dans le civil », démissionna de ses fonctions en 1956, à la suite d'un désaccord avec l'administration à propos de la rémunération perçue lors de sa dernière prestation, (celle de Thomas Bancroft). Il laissa la place à ses successeurs ; qui furent Harry Allen et, ensuite, Robert Leslie Stewart.

Albert Pierrepoint est décédé alors qu'il séjournait en maison de retraite en 1992, quatre ans après son épouse.

Le récit de sa vie fit l'objet d'un film : Pierrepoint: The Last Hangman, du réalisateur britannique Adrian Shergold en 2005, avec Timothy Spall dans le rôle d'Albert Pierrepoint.

On retrouve aussi le personnage d'Albert Pierrepont dans le roman de Didier Decoin La Pendue de Londres, paru en 2013. L'auteur y raconte le parcours de Ruth Ellis, la dernière femme à être pendue en Grande-Bretagne par Albert Pierrepoint lui-même.