Ouvrir le menu principal

Albert Deß
Illustration.
Albert Deß en 2014 à Strasbourg.
Fonctions
Député européen
En fonction depuis le
(14 ans, 9 mois et 5 jours)
Élection 13 juin 2004
Réélection 7 juin 2009
25 mai 2014
Législature 6e, 7e et 8e
Groupe politique PPE
Membre du Bundestag

(13 ans, 7 mois et 17 jours)
Élection 2 décembre 1990
Réélection 16 octobre 1994
27 septembre 1998
22 septembre 2002
Législature 12e, 13e, 14e, 15e
Biographie
Date de naissance (72 ans)
Lieu de naissance Berngau (Allemagne)
Nationalité Allemande
Parti politique CSU
Profession Agriculteur

Albert Deß, né le à Berngau, est un homme politique allemand, membre de l'Union chrétienne-sociale en Bavière (CSU) et député européen depuis 2004.

Sommaire

BiographieModifier

Agriculteur de profession, il est membre de la CSU depuis 1963 et débute sa carrière politique en devenant Conseiller municipal de Berngau en 1962. Il est nommé responsable de la section locale des Jeunes démocrates-chrétiens en 1974.

Il est élu député au Bundestag lors des élections fédérales de 1990 et est réélu en 1994, 1998 et 2002. Il démissionne le 19 juillet 2004 et est remplacé par Artur Auernhammer.

Il est élu député européen la première fois lors des élections européennes de 2004. Il est réélu en 2009 et 2014.

Au parlement européen, il siège au sein du groupe du Parti populaire européen. Il est membre de la commission de l'agriculture et du développement rural depuis son arrivée en 2004 et membre de la délégation pour les relations avec les pays de l'Asie du Sud depuis 2010[1](auparavant délégation pour les relations avec le Mercosur).

Il a été décoré de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne en 1998.

Mises en cause et controversesModifier

Affaire VolkswagenModifier

En dehors de l'Allemagne, il est surtout connu pour avoir tenté d'introduire dans la législation du Parlement européen un texte, écrit par Volkswagen, qui aurait exempté toute une classe de véhicules des contrôles de pollution[2]. Sa proposition a été abandonnée après l'éruption de l'Affaire Volkswagen.

Soutien aux pesticidesModifier

Alors que le parlement souhaite réformer la politique agricole commune (PAC) pour préserver la biodiversité en réservant des zones interdites aux pesticides entre les champs[3], Albert Deß et John Stuart Agnew réussissent à bloquer la proposition et la commission de l'agriculture et du développement rural appose son véto[4].

Deß a jusqu'à présent refusé les demandes de commentaires sur ses actions.

Notes et référencesModifier

  1. « Albert Deß », sur la base de données des députés au Parlement européen.
  2. (en) Andrew Higgins, « Volkswagen Scandal Highlights European Stalling on New Emissions Tests », sur The New York Times, (consulté le 29 septembre 2015).
  3. Fiches explicatives sur le verdissement de la PAC, sur le site du ministère de l'agriculture
  4. « Les eurodéputés disent non aux pesticides dans les haies, bosquets et autres refuges de biodiversité », Le Monde,‎ (lire en ligne).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :