Albert Chrétien

nageur français

Albert Joseph Marie Chrétien, né le dans le 4e arrondissement de Paris[1] et mort le à Cannes (Alpes-Maritimes)[2], est un champion de natation français spécialisé dans les courses de grand fond.

Albert Chrétien
Image dans Infobox.
Albert Chrétien en 1913,
photographie de l'agence Rol.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 43 ans)
CannesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Sport

BiographieModifier

 
Albert Chrétien après sa victoire dans le marathon nautique Corbeil-Paris, le . Photographie de l'agence Rol.

D'origine populaire[1], Albert Chrétien est un sportif amateur qui exerce d'autres activités professionnelles durant son existence : billardier en 1910[3], il est devenu fabricant de chapeaux en 1925[4] et l'est encore à son décès[2].

Habitué des traversées de ville, il finit deuxième de la traversée de Paris à la nage en 1908 et 1911 (derrière Billington), troisième en 1909 et 1910 et quatrième en 1913. Il gagne celle de Lille quatre fois, en 1911, 1912, 1919 et 1920. Il finit aussi deuxième de celle de Lyon en 1908 et 1910.

Il finit aussi deuxième de la Course de six heures à la nage en 1907, 1910 et 1911. Enfin il remporte le premier Marathon nautique Corbeil-Paris en 1924 devant Georges Michel.

Il est également performant sur des distances plus courtes, et remporte ainsi le Championnat de Paris du 1500 mètres nage libre en [5].

La presse annonce son inhumation au cimetière de Pantin en [6].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Archives de Paris, état-civil numérisé du 4e arrondissement, acte de naissance no 837 de l'année 1890. Il est le fils de Pierre Marie Chrétien, employé aux Halles puis fruitier, et Adélaïde Lecoq.
  2. a et b Archives de Paris, état-civil numérisé du 3e arrondissement, acte no 153 transcrivant l'acte de décès dressé à Cannes, vue 16 de la numérisation.
  3. Archives de Paris, état-civil numérisé du 3e arrondissement, acte de mariage no 1092 du entre Albert Joseph Marie Chrétien, billardier, et Marie Germaine Lescure, modiste, vue 8 de la numérisation
  4. Le Miroir des Sports du 21 octobre 1925, p.308 sur Gallica.
  5. Le Petit Parisien du 28 juillet 1919 sur Gallica.
  6. Paris-Soir du 27 janvier 1934 sur Gallica.