Ai Yazawa

dessinateur japonais
Ai Yazawa
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (52 ans)
OsakaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
矢沢あいVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Œuvres principales

Ai Yazawa (矢沢 あい, Yazawa Ai?) est une dessinatrice de bande dessinée japonaise née le à Osaka, dans la préfecture de Hyōgo, au Japon.

Elle est principalement connue pour les mangas Je ne suis pas un ange, Gokinjo, une vie de quartier, Paradise Kiss et Nana, qui remporte le prix Shōgakukan dans la catégorie Shōjo.

BiographieModifier

Ai Yazawa est née le à Osaka[1], dans la préfecture de Hyōgo[2], au Japon. Elle mesure 1,68 m[3].

Son nom de plume provient de celui du chanteur Eikichi Yazawa dont elle est fan[4]. En 1980, elle remporte le premier prix décerné aux jeunes mangaka[1] dans un concours organisé par une maison d'édition[Laquelle ?]. En 1985, elle entame sa carrière dans le magazine de prépublication Ribon[5] avec Ano Natsu (あの夏?)[2],[6]. En 1986, elle s'inscrit à l'Institut de mode d'Osaka, mais débordée par son travail de mangaka, elle quitte son école de stylisme[1].

Elle a depuis créé plus de dix séries, parues dans leur grande majorité dans le magazine Ribon. Bien que ses œuvres antérieures soient encore publiées par la maison d'édition Shūeisha (détentrice de Ribon), ses œuvres récentes apparaissent désormais dans d'autres magazines comme Zipper, pour Paradise Kiss et Cookie pour Nana. En 2003, elle remporte le 48e prix Shōgakukan dans la catégorie Shōjo[Note 1] pour Nana[7]. La série est suspendue depuis a cause d'un problème de santé de l'autrice[8]. En , dans le magazine Cookie, Ai Yazawa publie un calendrier 2016 avec des illustrations de Nana[9]. Le , Ai Yazawa dessine la couverture du magazine ROLA et y répond à une interview[10]. A la question sur des souvenirs, anecdotes ou problèmes rencontrés sur ces quatre principales publications, elle indique pour Nana[Note 2] : « Un grand accomplissement. Mon challenge était de sortir toutes mes idées, tout ce que j’avais en tête. Je suis désolée de vous faire attendre, mais c’est sûr, un jour je reviendrai et donnerai le meilleur de moi-même. »[11].

StyleModifier

Aï Yazawa serait la représente du renouveau du Shojo avec ses dessins branchés et des personnages habillés selon les codes de la mode de Shibuya[1].

Je ne suis pas un ange est représentatif du style caractéristique shojo ; dans Gokinjo, une vie de quartier elle insère des éléments de style de vie et de mode vestimentaire[12].

BibliographieModifier

  • 1986 : Jūgonen me (15年目?), pré publié dans le magazine Ribon ; 1 volume chez Shueisha[BU 1].
  • 1987 : Love Letter (ラブレター, Raburetā?), pré publié dans le magazine Ribon ; 1 volume chez Shueisha[BU 2].
  • 1988 :
    • Kaze ni nare (風になれ!?), pré publié dans le magazine Ribon ; 1 volume chez Shueisha[BU 3].
    • Escape (エスケープ, Esukeipu?), pré publié dans le magazine Ribon ; 1 volume chez Shueisha[BU 4].
  • 1989 : Ballad made soba ni ite (バラードまでそばにいて?), 2 volumes chez Shueisha[BU 5].
  • 1990 : Marine blue no kaze ni dakarete (マリンブルーの風に抱かれて?), pré publié dans le magazine Ribon ; 4 volumes chez Shueisha[BU 6].
  • 1992 :
    • Je ne suis pas un ange (天使なんかじゃない, Tenshi nanka janai?), pré publié dans le magazine Ribon ; 8 volumes chez Shueisha (puis en 4 bunkoban, en édition collector de 5 volumes et en shinsōban)[BU 7].
    • Usubeni no arashi (うすべにの嵐?), pré publié dans le magazine Ribon ; 1 volume chez Shueisha[BU 8].
  • 1995 : Gokinjo, une vie de quartier (ご近所物語, Gokinjo monogatari?), pré publié dans le magazine Ribon ; 7 volumes chez Shueisha (puis en 4 kanzenban et 5 bunkoban)[BU 9].
  • 1998 : Last Quarter (下弦の月, Kagen no tsuki?), pré publié dans le magazine Ribon ; 3 volumes chez Shueisha[BU 10].
  • 2000 :
    • Paradise Kiss (パラダイス・キス, Paradaisu Kisu?), pré publié dans le magazine Ribon ; 5 volumes chez Shodensha, ré-édité 4 bunkoban chez Shueisha en 2014[BU 11].
    • Nana (ナナ?), pré publié dans le magazine Cookie ; 21 volumes (en pause) chez Shueisha[BU 12].
  • 2003 : Nana 7.8 ~ Nana & Hachi Premium Fanbook (NANA 7.8―ナナ&ハチPremium Fan book!?), 1 volume chez Shueisha[BU 13].
  • 2004 : Princess Aï (プリンセス・アイ物語, Purinsesu Ai monogatari?), pré publié dans le magazine Ribon ; 1 volume chez Shueisha[BU 14].

CollectifModifier

  • 2002 : Adidas Manga Fever (アディダスマンガフィーバー?), 1 volume chez Asuka Shinsha[BU 15].

SourcesModifier

  • (en + de + fr + ja) Masanao Amano, Manga Design, Cologne, Taschen, coll. « Mi », , 576 p., 19,6 cm × 24,9 cm, broché (ISBN 978-3-8228-2591-4, présentation en ligne), p. 526-529
    édition multilingue (1 livre + 1 DVD) : allemand (trad. originale Ulrike Roeckelein), anglais (trad. John McDonald & Tamami Sanbommatsu) et français (trad. Marc Combes)

Notes et référencesModifier

Références 
  1. a b c et d « Aï YAZAWA », sur Edition Delcourt
  2. a et b « YAZAWA Ai » (version du 17 mars 2016 sur l'Internet Archive), sur Akata
  3. « Biographie de l'auteur Aï Yazawa », sur ZOO (consulté le 22 juin 2019)
  4. (en) « YAZAWA Ai », sur www.mangaupdates.com (consulté le 22 juin 2019)
  5. Manga Design, p. 526
  6. (ja) 漫画家人名事典,‎ (OCLC 674855721), p. 388
  7. (ja) « Liste des lauréats du prix Shōgakukan », sur Shōgakukan (consulté le 9 décembre 2014)
  8. (ja) « FAQ Cookie », sur cookie.shueisha.co.jp (consulté le 22 juin 2019)
  9. « Ai Yazawa s’illustre dans un livre de mode pour homme », sur AnimeLand, (consulté le 22 juin 2019)
  10. « Full interview with Ai Yazawa for ROLA magazine. », sur www.facebook.com, (consulté le 22 juin 2019)
  11. « Interview d'Ai Yazawa dans le magazine Rola », sur Bulle Shôjo, (consulté le 22 juin 2019)
  12. Manga Design, p. 528
Notes 
  1. prix partagé avec Kaze Hikaru de Taeko Watanabe
  2. « Nana is the work of my life. There, I put into play all the cards in my hand. I'm sorry because they have waited so long, I'm going to eventually do my best. » — Ai Yazawa (ROLA, 30 août 2016)
Baka-Updates 

AnnexesModifier

Liens externesModifier