Ahmed Chaouch El Kebaïli

Ahmed Chaouch Bou Tortoura dit El Kebaïli était un chaouch du dey d'Alger.

En disgrâce, il s'exila en Kabylie un certain temps (d'où son surnom) avant d'arriver à Constantine[1].

Il s'empara du pouvoir en et devint Bey. Son makhzen se composait de Ahmed Tobal (Khalifa), Abbas Bendjelloul (Bach Kateb), Taher Ourezzi (mufti maliki), Bach Tarzi (mufti hanafi), cheikh Ahmed Ben Eulmi (kadi maliki), cheikh Fatah Allah (kadi hanafi)[2].

Ahmed Chaouch El Kebaïli fut décapité et sa tête promenée dans Constantine au bout d'une lance. Son corps fut enterré dans le cimetière Ouznadji (versant sud-ouest du Coudiat Aty)[3].

RéférencesModifier

  1. Ernest Mercier, Histoire de Constantine / par Ernest Mercier,..., Constantine, J. Marle et F. Biron, , 730 p. (lire en ligne), p330
  2. http://beystory.free.fr/ahmedchaouch.htm
  3. Ernest Mercier, Histoire de Constantine / par Ernest Mercier,..., Constantine, J. Marle et F. Biron, , 730 p. (lire en ligne), p334

Articles connexesModifier