Affaire Guðmundur et Geirfinnur

L'affaire Guðmundur et Geirfinnur (en islandais : Guðmundar- og Geirfinnsmálið), ou parfois Confessions de Reykjavik, est une affaire criminelle islandaise concernant les disparitions de Guðmundur Einarsson et de Geirfinnur Einarsson en 1974.

Six personnes été condamnées pour leurs présumés meurtres sur la base des aveux extorqués par la police après des interrogatoires aux méthodes controversées malgré l'absence des corps des victimes, de témoins ou de toute preuve médico-légale.

Le , 44 ans après les disparitions de Guðmundur et Geirfinnur, la Cour suprême d'Islande acquitte cinq des six suspects d'origine.

Le livre Sugar Paper Theories (2016) de Jack Latham (en) est consacré à cette affaire[1].

Notes et référencesModifier

  1. Anne-Françoise Hivert, « « Sugar Paper Theories », sur les pas du fait divers le plus célèbre d’Islande », Le Monde,‎ (lire en ligne).

BibliographieModifier

  • (en) Simon Cox, The Reykjavik Confessions : The Incredible True Story of Iceland’s Most Notorious Murder Case, BBC Books, (ISBN 978-1785942884).
  • (en) Anthony Adeane, Out of Thin Air : A True Story of Impossible Murder in Iceland, Quercus, (ISBN 9781786487469).