Adelais de Buzançais

Adelais de Buzançais (parfois appelée Aelendis, Adélaïde ou encore Adèle d'Amboise) (née en 855, morte en 893), vient d'une famille franque influente du Val de Loire. Du cote maternel, elle est la nièce d'Adélard, archevêque de Tours, et de Raino, évêque d'Angers[1]. En 865, ses oncles arrangent son mariage avec Ingelger, décrit comme un miles optimus. [2] La dévotion de ce dernier à Charles le Chauve est récompensée par ce mariage ainsi que des terres et des titres militaires. [3] La dot d'Adelais comprenait Buzençais, Châtillon-sur-Indre et la forteresse d'Amboise [4] qui devint finalement la résidence royale connue sous le nom de château d'Amboise. Adelais et Ingelger, qui est identifié comme vicomte [5] ou premier comte [6] d'Anjou, sont les parents de Foulques Ier d'Anjou dit le Roux ou le Rouge, qui devient le premier comte héréditaire d'Anjou[7]. Selon le Gesta Consulum Andegavorum, "après la mort de son mari, Adelais a été injustement accusée d'adultère par un groupe de nobles dirigés par" Guntrannus parens Ingelgerii ", mais fut exonérée par la suite." [8] Geoffrey V d'Anjou, fondateur de la dynastie Plantagenet des rois anglais, descend d'Adelais et d'Ingelger[9].

Adelais de Buzançais
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Famille
Père
Geoffrey I, Comte de Gatinai (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfant

RéférencesModifier

  1. Bernard S. Bachrach, Fulk Nerra, the Neo-Roman Consul, 987-1040: A Political Biography of the Angevin Count, Berkeley, U of California P, (ISBN 978-0520079960, lire en ligne), p. 4
  2. Bradbury, Bernard S. Bachrach-Fulk Nerra, The Neo-Roman Consul 987-1040_ a Political Biography of the Angevin Count, Berkeley, U of California P, (lire en ligne), p. 56
  3. Henk Teunis, The Appeal to the Original Status: Social Justice in Anjou in the Eleventh Century, Hilversum, Uitgeverij Verloren (lire en ligne), p. 25
  4. "The History of the City of Paris." Translations from the French, Lynn, (lire en ligne), p. 2:40
  5. R. L. Story, Chronology of the Medieval World: 800-1491, Herzelia, Israel, Helicon, (ISBN 978-0091782641), p. 870
  6. Bachrach, Fulk Nerra, p. 4
  7. Kate Norgate, England under the Angevin Kings, London, Macmillan, (lire en ligne), 106 :

    « ingelger. »

  8. « Archbishops of Tours », Foundation for Medieval Genealogy (consulté le 30 septembre 2016)
  9. Teunis, The Appeal to the Original Status, p. 26