Accord De Gasperi-Gruber

Accord De Gasperi-Gruber

L’Accord De Gasperi-Gruber, en italien Accordo De Gasperi-Gruber et en allemand Gruber-De-Gasperi-Abkommen, est un traité international qui a été signé le à Paris.

Encouragé par les Alliés de la Seconde Guerre mondiale, cet accord consacre la reconnaissance de la souveraineté italienne sur le Trentin-Tyrol du Sud, et oblige l'Etat italien à protéger la communauté germanophone qui y réside, tout en préservant l'autonomie de la région, qui sera validée par la Constitution de 1948.

L'accord porte les noms des deux ministres des affaires étrangères italien (Alcide De Gasperi)[Note 1] et autrichien (Karl Gruber).

HistoriqueModifier

Initialement prévues pour la seule province de Bolzano, les dispositions introduites par l'accord ont dans les faits été étendues à la province de Trente, majoritairement italophone. La délégation à la région entière des compétences prévues a suscité le désaccord des germanophones et généré une période d'importantes tensions. Deux résolutions de l'Assemblée des Nations unies (n°1497 le et n°1661 le ), la signature de l'accord Pacchetto (it) en 1969, puis celle d'un nouveau statut d'autonomie en 1972, accordant aux deux provinces l'essentiel des compétences régionales, ont en partie permis de résoudre les différends.

NotesModifier

  1. Alcide De Gasperi occupait dans le même temps le poste de Président du Conseil

SourcesModifier

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Antony Alcock, The South Tyrol autonomy, a short introduction, .
  • (de) (it) « 70 Jahre Pariser Vertrag », in Das land Südtirol, n°1/2016.
  • (it) « Un'autonomia responsabile nel segno di De Gasperi », in Il Trentino, rivista della Provincia autonoma di Trento, numéro spécial, .

Articles connexesModifier

Liens externesModifier