Ouvrir le menu principal

Accelerando
Auteur Charles Stross
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Roman
Science-fiction
Distinctions Prix Locus du meilleur
roman de science-fiction
Version originale
Langue Anglais britannique
Titre Accelerando
Éditeur Ace Books
Lieu de parution New York
Date de parution
ISBN 0-441-01284-1
Version française
Traducteur Jean Bonnefoy
Éditeur Piranha
Collection Incertain futur
Lieu de parution Paris
Date de parution
Type de média Livre papier
Nombre de pages 560
ISBN 978-2371190177

Accelerando (titre original : Accelerando) est un roman de science-fiction écrit par Charles Stross, d'abord publié de 1999 à 2004 sous forme de nouvelles pour la revue Asimov's Science Fiction. Il est distribué électroniquement comme un livre numérique gratuit en vertu de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de licence dérivés (CC by-nc-nd) et également vendu sous format papier dans lequel il est paru en 2005. La traduction papier française est parue le aux éditions Piranha.

Sommaire

Le titreModifier

En italien, Accelerando signifie « accélération » et est utilisé comme une indication de tempo de la notation musicale. Il pourrait également se référer à l'accélération à laquelle l'humanité en général et la société, ainsi que les personnages du roman, subissent la singularité technologique. Le terme a été utilisé antérieurement et de cette façon par Kim Stanley Robinson dans sa Trilogie de Mars.

Thème centralModifier

L'humanité connaît une expansion technologique sans précédent. À un certain point (les nanomachines auto-réplicantes, ou peut-être la conscience artificielle), cette expansion devient auto-entretenue, et le monde n'a plus rien à voir avec ce que l'on aurait pu imaginer avant (voir singularité).

Accelerando nous fait néanmoins imaginer cette singularité (technologique), à travers trois générations du clan Macx. Selon Stross, l'inspiration initiale pour les histoires a été son expérience en tant que programmeur pour une entreprise à forte croissance au cours du boom de l'internet des années 1990[1].

L'univers décrit dans le dernier chapitre du livre est à la base du roman du même auteur, intitulé Glasshouse, publié en .

RésuméModifier

Le roman est divisé en trois parties, chacune se concentrant sur le destin d'un personnage et composée de trois chapitres.

La première partie concerne Manfred Macx un entrepreneur altruiste qui vit sans avoir besoin d'argent en donnant des nouvelles idées d'entreprises. Son histoire se déroule à partir du début du XXIe siècle. La seconde partie suit sa fille Amber virtualisée avec son équipage dans un vaisseau spatial de moins d'un litre en mission vers une étoile à trois années-lumières de la terre. La dernière partie est essentiellement axée sur son fils Sirhan, dans le monde complètement transformé à la fin du siècle, où le système solaire est transformé en un cerveau matriochka qui menace l'humanité, elle-même par ailleurs chamboulée par les possibilités de virtualiser, répliquer, réincorporer les individus.

Notes et référencesModifier

  1. Charles Stross, (en) On beginnings..., Charlie's Diary, 10 juin 2005.

AnnexesModifier