Abdel Rahim al-Kib

homme politique libyen, président du Conseil exécutif du Conseil national de transition

Abdel Rahim al-Kib
عبد الرحيم الكيب
Illustration.
Abdel Rahim al-Kib en 2011.
Fonctions
Président du Conseil exécutif du Conseil national de transition de Libye
(chef du gouvernement)

(11 mois et 21 jours)
Chef de l'État Moustafa Abdel Jalil (de facto)
Mohamed Ali Salim
(intérim)
Mohamed Youssef al-Magariaf (transition)
Gouvernement al-Kib
Prédécesseur Ali Tarhouni (intérim)
Mahmoud Jibril
Successeur Ali Zeidan (Premier ministre)
Biographie
Nom de naissance Abdel Rahim Khaled Abdel Hafiz al-Kib
Date de naissance
Lieu de naissance Sabratha (Libye)
Date de décès (à 70 ans)
Lieu de décès Tuscaloosa, Alabama (États-Unis)
Nature du décès Crise cardiaque
Nationalité libyenne
américaine
Parti politique Indépendant
Diplômé de Université de Tripoli
Université de Californie du Sud
Université d'État de Caroline du Nord
Profession Ingénieur en électrotechnique
Religion Islam sunnite

Abdel Rahim al-Kib
Chefs du gouvernement libyen

Abdel Rahim al-Kib ou Abdurrahim el-Keib (en arabe : عبد الرحيم الكيب), né en 1950 à Tripoli et mort le 21 avril 2020 dans l’Alabama (États-Unis)[1], est un homme d'État libyen, président du Conseil exécutif du Conseil national de transition (chef du gouvernement) du [2] au , il dirige un gouvernement de 28 membres.

BiographieModifier

Après des études d'ingénierie électrique à l'université de Tripoli et à l'université d'État de Caroline du Nord, Abdel Rahim al-Kib est devenu enseignant et chercheur de 1985 à la fin des années 1990 à l’université d’Alabama. À partir de 2001, il travaille comme expert pour l'Institut du pétrole d’Abou Dhabi, et comme consultant pour plusieurs entreprises[3]. En 2005, il fonde la « Compagnie internationale pour l’Énergie et la Technologie en Libye »[4].

Le , il forme un nouveau gouvernement de transition[5] réservant au moins deux ministères régaliens aux ex-rebelles ayant combattu le régime de Mouammar Kadhafi : Oussama Jouili, un commandant ex-rebelle de la ville de Zenten, est nommé ministre de la Défense, et Faouzi Abdelal, de la ville de Misrata, ministre de l'Intérieur. Le nouveau gouvernement est investi le .

Avec l'installation du Congrès général national le , il demeure chef du gouvernement avec le titre de Premier ministre intérimaire jusqu'au suivant, date de l'entrée en fonction du nouveau cabinet dirigé par Ali Zeidan, investi le précédent.

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Libya’s former prime minister Al-Kib dies », sur Libya Herald (consulté le ).
  2. (en) « Abdel Rahim al-Kib named new interim PM », BBC News, 31 octobre 2011
  3. Olivier Tallès, « Abdel Rahim Al Kib : un universitaire à la tête de la Libye », La Croix,‎
  4. Joseph Bamat, « Abdel Rahim al-Kib, nouveau visage de la Libye », France24,‎ (lire en ligne)
  5. « La Libye se dote d'un nouveau gouvernement de transition », La Libre Belgique, 22 novembre 2011

AnnexeModifier

Articles connexesModifier