Ouvrir le menu principal

Ali Zeidan

homme politique libyen

Ali Zeidan
علي زيدان
Illustration.
Ali Zeidan en 2013.
Fonctions
Premier ministre de Libye

(1 an, 3 mois et 25 jours)
Élection
Chef de l'État Mohamed Youssef el-Megaryef (de facto)
Giuma Ahmed Atigha (intérim, de facto)
Nouri Bousahmein (de facto)
Gouvernement Zeidan
Législature Congrès général national
Prédécesseur Abdel Rahim al-Kib
(président du Conseil exécutif du Conseil national de transition)
Successeur Abdallah al-Thani (intérim)
Biographie
Date de naissance (68 ans)
Lieu de naissance Ueddan (Libye)
Nationalité libyenne
Profession Diplomate
Religion Islam sunnite
Premiers ministres de Libye

Ali Zeidan, né le à Ueddan, est un homme d'État libyen, Premier ministre du au .

BiographieModifier

Diplomate durant les années 1970, il fait partie en Inde de l'équipe de Mohamed Youssef el-Megaryef, alors ambassadeur de la Jamahiriya arabe libyenne de Kadhafi. Les deux hommes font défection en 1980, formant en exil le Front de salut national libyen.

Durant la guerre civile de 2011, Zeidan est le représentant en Europe du Conseil national de transition, ainsi que le porte-parole de la branche libyenne de la Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme[1]. Il contribue à convaincre le président français Nicolas Sarkozy de réaliser une intervention en Libye en soutien à la rébellion contre Kadhafi[2].

Le , il est élu au Congrès général national dont il brigue le poste de président le suivant, mais ne remporte que 85 voix contre 113 à Mohammed Youssef el-Megaryef qui assume, de facto, les fonctions de chef de l'État[3].

Premier ministreModifier

Après le rejet de la candidature de Moustapha Abou Chagour, il est élu Premier ministre par le Congrès général national le [4]. Il obtient la confiance du Parlement 31 du même mois et entre en fonction le suivant[5].

Le , très tôt, il est enlevé à l'hôtel Corinthia de Tripoli, où il réside, par un groupe armé de la « Cellule des opérations de Tripoli »[6] de la « Chambre des révolutionnaires de Libye » ou de la « Brigade de lutte contre le crime », qui dépendent en théorie des ministères de la Défense et de l'Intérieur[7]. Il est libéré en milieu de journée. Des informations disent qu'il s'agit d'un geste en représailles à l'arrestation du terroriste Anas al-Liby le par les forces des États-Unis.

Le , le Congrès général national vote par 124 voix sur 194 le retrait de la confiance à Ali Zeidan et charge le ministre de la Défense, Abdallah al-Thani, d'assurer l'intérim comme Premier ministre[8].

Après la primatureModifier

Par la suite, Ali Zeidan se rend à Malte sous la protection du gouvernement maltais[9] alors qu'une interdiction de sortie du territoire est émise contre lui pour corruption[10].

Le , il décide, en coordination avec le chef du gouvernement d’union (GNA), Fayez al-Sarraj, de revenir à Tripoli malgré le mandat d'arrêt. Cela dans le but de donner sa version quant aux accusations de corruption et qu'il envisageait de tenir une conférence de presse, il est enlevé par une milice armée[11],[12].

NotesModifier

  1. Répression sanglante en Libye, communiqué de la Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme.
  2. Ali Zidan elected Libya's new prime minister, BBC, 14 octobre 2012
  3. Christian Gambotti, « La Libye nouvelle, les enjeux des prochaines échéances électorales », Géoéconomie, vol. n° 64, no 1,‎ (ISSN 1620-9869, lire en ligne, consulté le 25 juin 2018)
  4. « Un Premier ministre élu en Libye », Le Figaro, 14-10-2012
  5. « Le nouveau gouvernement libyen prête serment », Reuters, 14 novembre 2012
  6. « Libye: le Premier ministre Ali Zeidan enlevé par d'anciens rebelles », sur L'Express,
  7. « Libye : le Premier ministre Ali Zeidan enlevé par un groupe armé », sur Le Parisien,
  8. « Libye : le Congrès fait tomber le gouvernement de Ali Zeidan », Africa n°1, 11 mars 2014
  9. http://daphnecaruanagalizia.com/2014/06/exclusive-the-man-hiding-out-under-heavily-armed-guard-at-l-ambjent-in-xemxija-is-ali-zeidan-libyas-ex-prime-minister/
  10. « Libye : le Congrès limoge le premier ministre, Ali Zeidan », sur Le Monde.fr (consulté le 10 avril 2016)
  11. « Libye: l'ancien Premier ministre Ali Zeidan enlevé - BBC Afrique », sur BBC Afrique (consulté le 21 août 2017)
  12. « Libye : le mystère plane sur l’enlèvement de l’ancien Premier ministre Ali Zeidan à Tripoli – JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2017)

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :