Abaque de Greninger

L'abaque de Greninger est un abaque utilisé pour l'exploitation des clichés de diffraction obtenus par la méthode de Laue en retour pour l'orientation de monocristaux selon une direction cristallographique précise. Il doit son nom à A. B. Greninger qui l'a initialement publié en 1935[1]. Cet abaque peut être calculé pour une distance cristal-détecteur donnée à l'aide des formules données par A. Bernalte[2]. Superposé au cliché de diffraction, il permet une lecture directe des angles entre la direction du faisceau incident et la direction cristallographique d'intérêt, qui apparaît sur le cliché sous forme d'une tache. La méthode d'utilisation est détaillée par exemple dans l'ouvrage d'Amoros consacré à la méthode de Laue[3],[4], ou encore celui de Bertram E. Warren[5].

Abaque de Greninger tracé pour une distance cristal-film de 3 cm. Les lignes fines correspondent à un angle de 2°, les plus épaisses à 10°.

Notes et référencesModifier

  1. (en) A.B. Greninger, « A back-Reflection Laue Method for determining crystal orientation », Zeitschrift f. Kristallographie, vol. 91,‎ , p. 424-432
  2. (en) A. Bernalte, « On the Curves in the Greninger and Leonhardt Nets », Acta Crystallographica, vol. 19,‎ , p. 916
  3. Description succincte de l'abaque de Greninger
  4. (en) Amoros, Buerger et Amoros, The Laue method, New York, Academic Press, , p. 212
  5. (en) Bertram E. Warren, X-ray Diffraction, New York, Courier Dover Publications, (lire en ligne), p. 77-83

Article connexeModifier

Diffractométrie de rayons X