Ouvrir le menu principal

Association mondiale des amis de l'enfance

(Redirigé depuis AMADE)

L’Association mondiale des amis de l’enfance (AMADE) a été créée en 1963 par Grace de Monaco et est présidée par S.A.R. la Princesse de Hanovre (Caroline de Monaco).

L’AMADE a pour vocation d'agir :

  • Sur le plan éthique ou juridique :
Visant à protéger la vie et l'intégrité physique et morale des enfants contre les fléaux que sont la drogue, la violence, les manipulations génétiques abusives, la prostitution juvénile, les formes nouvelles d'esclavage.
  • Sur le plan matériel :
Dans tous les pays, notamment ceux du Tiers-Monde et concernant d'une façon générale l'enfant de la rue : lutte contre la misère et le chômage, entrainant prostitution juvénile, usage de la drogue.
  • Sur le plan éducatif :
Sensibilisation des jeunes des pays développés aux problèmes des jeunes des pays en voie de développement : parrainage d'écoliers, « marches de solidarité », collectes et autres actions en faveur de l'enfance du Tiers-Monde.

« Soutenir et promouvoir toutes organisations et entreprises se proposant d'assurer le bien être physique, moral et spirituel de l'enfance dans le monde, sans aucune distinction de race, de nationalité ou de religion et dans un esprit de totale indépendance politique. »

— Statuts de l'AMADE mondiale, article 3

Il existe en outre à ce jour 11 AMADE nationales en Europe, en Afrique, en Amérique latine et en Asie.

L’AMADE est une organisation non gouvernementale (ONG) reconnue sur le plan international. Elle est dotée du statut consultatif auprès de l'UNICEF, de l’Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco), et du Conseil économique et social des Nations unies (ECOSOC), ainsi que du statut participatif auprès du Conseil de l’Europe

Corneille a écrit et composé en 2005 Chanter qu'on les aime, chanté par lui et Calogero, Bénabar, Chimène Badi, Willy Denzey, Diam's, Lokua Kanza, Jenifer, Yannick Noah, Matt, Matthieu (Linkup), Nâdiya, Nolwenn Leroy, Florent Pagny, Natasha Saint-Pier, Singuila, Diane Tell, Tété et Tragedy. Les bénéfices du single ont été reversés à AMADE.

Liens externesModifier