4e régiment de uhlans (royaume du Congrès)

4e régiment de uhlans
Image illustrative de l’article 4e régiment de uhlans (royaume du Congrès)
Fanion du 4e régiment de uhlans en 1920.

Création 1815
Pays Royaume du Congrès
Type Régiment
Rôle Cavalerie
Guerres Insurrection de Novembre
Commandant Jan Leon Kozietulski

Le 4e régiment de uhlans est une unité de cavalerie polonaise faisant partie de l'armée du royaume du Congrès.

Historique modifier

 
Uhlan du 4e régiment pendant l'insurrection de Novembre.

Le régiment est mis sur pied en 1815[1]. À sa création, il comprend quatre escadrons d'active et un escadron de réserve. Il se répartit en deux « divisions » (formation rassemblant plusieurs escadrons de cavalerie), la première étant constituée des 1er et 2e escadrons et la seconde des 3e et 4e escadrons. Chaque escadron est divisé en deux demi-escadrons, chaque demi-escadron en deux pelotons et chaque peloton en deux sections. Un peloton peut également se subdiviser en trois roty ou escouades[2].

Le régiment est intégré à la 2e brigade de la division de uhlans du royaume du Congrès[3]. Au cours de l'insurrection de novembre 1830, le 4e uhlans participe à de nombreuses batailles parmi lesquelles Stoczek, Wawer, Grochów et Varsovie. Pour sa valeur au combat, une croix de chevalier, 22 croix d'or et 23 croix d'argent lui sont distribuées. Après l'échec du soulèvement, l'unité est dissoute dans les voïvodies de Lublin et de Podlachie, plus précisément à Chełm pour l'état-major et le 2e escadron, Horodło pour le 1er escadron, Dubienka pour le 3e escadron, Włodawa pour le 4e escadron et enfin Sokołów pour l'escadron de réserve[1].

Chefs de corps modifier

  • Colonel Jan Leon Kozietulski
  • Colonel Andrzej Ruttie (à partir de 1821)
  • Lieutenant-colonel Wincenty Trzebychowski (entré en fonction le , mort le )
  • Colonel Ignacy Żeliński (à partir du )
  • Lieutenant-colonel Wojciech Łączkowski (à partir du )[1].

Uniformes modifier

La couleur distinctive du régiment est le bleu. La flamme surmontant les lances des soldats est bleue et blanche[4].

Notes et références modifier

  1. a b et c (pl) Bronisław Gembarzewski, Rodowody pułków polskich i oddziałów równorzędnych od r. 1717 do r. 1831, Varsovie, Towarzystwo Wiedzy Wojskowej, (lire en ligne), p. 83.
  2. Korzon, Gembarzewski et Rogowa 1923, p. 378.
  3. Korzon, Gembarzewski et Rogowa 1923, p. 373.
  4. (pl) Bronisław Gembarzewski, Wojsko Polskie - Królestwo Polskie 1815-1830, Poznań, Wydaw. Kurpisz, (ISBN 83-88841-48-3), p. 115.

Bibliographie modifier

  • (pl) Tadeusz Korzon, Bronisław Gembarzewski et Jadwiga Rogowa, Dzieje wojen i wojskowości w Polsce, t. 3, Lwów, Varsovie et Cracovie, Wydawnictwo Zakładu Narodowego im. Ossolińskich, .