Ouvrir le menu principal

40e division d'infanterie (États-Unis)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 40e division.

40e division d'infanterie (États-Unis)
Image illustrative de l’article 40e division d'infanterie (États-Unis)

Création 1917 - 1974
Dissolution 1967 - Active
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Branche United States Army
Type Division d'infanterie
Garnison Los Alamitos Army Airfield (en)
Surnom Sunshine Division
Guerres Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Guerre de Corée
Guerre du Kosovo
Guerre d'Afghanistan
Guerre d'Irak
Batailles Campagne de Nouvelle-Guinée (Campagne de Nouvelle-Bretagne)
Bataille de Luçon (Philippines)
Bataille de Mindanao

La 40e division d'infanterie des États-Unis est une division de l'armée américaine créée en 1917.

Première Guerre mondialeModifier

Seconde Guerre mondialeModifier

La 40e division d'infanterie est activée pour la Seconde Guerre mondiale le . Elle est alors une division de l'Army National Guard. En , la 40e division d'infanterie est réorganisée d'un format en deux brigades et quatre régiments à un format en trois régiments sans brigades. De ce fait, les 79e et 80e brigades sont désactivées[1].

Elle quitte le sol américain le . La première destination de la division est l'archipel d'Hawaï qu'elle doit protéger contre une éventuelle invasion. Elle y poursuit aussi son entraînement. En , elle est concentrée sur Oahu et relève la 24e division d'infanterie pour la défense du secteur nord. Elle est à son tour relevée en pour débuter une période d'intense entraînement aux assauts amphibies et au combat dans la jungle. Le , les premières unités embarquent pour Guadalcanal et, à la mi-, la division est prête pour être engagée au combat. Le , elle quitte Guadalcanal pour la Nouvelle-Bretagne. Elle prend alors position à Talasea], sur le rivage septentrional de l'île, à Arawe au sud et près de la pointe occidentale. Elle élimine les poches de résistance adverse par des actions de patrouille sans bataille importante. En revanche, les précipitations et la boue sont des problèmes constants[1].

La division est relevée le par la 5e division australienne. Elle se prépare alors pour débarquer à Luçon où elle est envoyée le à Lingayen. Elle s'empare de l'aéroport de la ville et occupe la péninsule de Bolinao avant de progresser vers Manille, combattant durement dans la région du fort Stotsenburg et des collines de Bambam[1]. L'unité quitte Luçon le et débarque sur l'île de Panay le 18 où elle élimine la résistance japonaise en dix jours, prenant les terrains d'aviation de Santa Barbara et Mandurriao. Le , elle débarque à Pulupandan, dans la province de Negros occidental, s'emparant de Bacolod et avançant vers Talisay qu'elle prend le . Après avoir éliminé la résistance ennemie sur l'île de Negros, elle revient à Panay en juin et avant de partir pour la Corée y exercer des missions d'occupation, après la capitulation japonaise le [2].

Elle revient sur le sol américain le .

Guerre de CoréeModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c [1]
  2. (en) « 40th Infantry Division », US Army divisions in WWII (consulté le 19 mai 2016)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier