2-cm KwK 30

2-cm KampfwagenKanone 30
Image illustrative de l'article 2-cm KwK 30
Canon Kwk 30 de 20 mm d'un Sd.Kfz 231 8-roues avec sa mitrailleuse coaxiale MG 34 (Italie, 1942)
Caractéristiques de service
Type Canon de char
Utilisateurs Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Conflits Guerre civile espagnole
Seconde Guerre mondiale
Production
Concepteur Rheinmetall-Borsig
Année de conception 1930
Constructeur Rheinmetall-Borsig
Production 1935 - 1939
Coût unitaire 4 000 Reichsmarks
Caractéristiques générales
Poids du canon seul 63 kg
Longueur du canon seul 1 100 mm
Longueur en calibre L/55
Calibre 20 mm
Cadence de tir 120 à 280 obus par minute
Vitesse initiale 780 - 1 050 m/s
Portée pratique 1 000 m
Portée maximale 4 800 m
Munitions 20 x 138B Pzgr.39
Pzgr.40
Durée de vie 12 000 - 14 000 obus
Alimentation Automatique, Chargeur tambour de 10 obus
Hausse -9½° à +20°
Mécanisme Rechargement par emprunt de gaz
Organe de visée Viseur optique 2.5x25 ° Turmzielfernrohr 4 (TZF4), 4/36 et 4/38

Le 2cm KampfWagenKanone 30 L/55 (KwK signifiant "Canon pour véhicule de combat") est un canon destiné à armer les tourelles de certains véhicules blindés. Il était dérivé du 2cm Flak 30. Utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale par la Wehrmacht, il avait tendance à s'enrayer et une faible cadence de tir. Produit jusqu'en 1939, il fut remplacé par le KwK 38 dérivé du Flak 38.

Il fut l'armement principal des chars légers Panzer II Ausf. A / B / C / D / E, et d'un certain nombre de véhicules de reconnaissance blindés (tel le Sd.Kfz. 231 jusqu'en 1942 [1]).

Conception et développementModifier

Le 2-cm Kwk 30 est une adaptation du canon antiaérien 2-cm Flak 30, destiné à être monté dans une tourelle. Doté d'un tube légèrement plus court que la version antiaérienne (1,1 m au lieu de 1,3 m), ce canon automatique était alimenté par des chargeurs tambours de 10 obus. Un Panzer II pouvait embarquer jusqu'à 18 chargeurs.

Ce canon a servi de base pour la création du canon 20-mm C/30 qui fut testé avec succès sur des chasseurs Heinkel He 112 pour des missions d'attaque au sol durant la guerre civile espagnole. Comme à cette époque ce genre de mission n'était pas une priorité pour la Luftwaffe, le projet fut abandonné.

En 1939, le Kwk 30 L/55 fut remplacé par une version améliorée (automatique avec un pouvoir de pénétration accru) conçue par Mauser désignée "2 cm KampfwagenKanone (KwK) 38 L/55", qui fut monté sur les Panzer II Ausf. F / J / L [2] et sur plusieurs autres véhicules.

Munitions et balistiqueModifier

Le Kwk 30 peut tirer une large variété d'obus de 20x138mm B issus du Flak 30 :

Munition Type Description Poids Vélocité
cm Sprenggranatpatrone Leuchtspur (Sprgr. Patr. L/Spur) Haut pouvoir explosif - traçant Mise en service à partir du 07/12/1937, Obus détonant avec traceur. 115 g 888 m/s
cm Sprenggranatpatrone Brand (Sprgr. Patr.Br.) Haut pouvoir explosif - incendiaire Obus détonant chargé avec du phosphore blanc 100 g 1 050 m/s
cm Brand Sprenggranatpatrone Verkürzt Leuchtspur Warme Übertragung (Br. Sprgr. Patr. vk L/Spur W.) Haut pouvoir explosif - incendiaire - traçant Obus détonant chargé avec du phosphore blanc, traçant sur une courte distance (2 000 m) avec autodestruction après 5.5s 132 g 922 m/s
cm Brand Sprenggranatpatrone Leuchtspur (Br. Sprgr. Patr. L/Spur) Haut pouvoir explosif - incendiaire - traçant Obus détonant chargé avec 3 g de phosphore blanc, traçant 100 g 1 050 m/s
cm Sprenggranate 39 (Sprgr. 39) Haut pouvoir explosif Obus détonant 132 g 995 m/s
cm Panzergranatpatrone Leuchtspur (Pz.Gr.L'spur) Anti blindage - traçant Mise en service à partir du 07/12/1937, Obus anti blindage avec traceur. 148 g 780 m/s
cm Panzergranatpatrone L'spur mit Zerleger (Pz.Gr. L/Spur m. Zerl.) Anti blindage - traçant Mise en service à partir du 07/12/1937, Obus détonant avec traceur. Autodestruction après 2s soit 1 000 m 146 g 780 m/s
cm Panzergranatpatrone (Pz.Gr.) Anti blindage Obus anti blindage 148 g 830 m/s
cm Panzergranatpatrone 40 (Pz.Gr. 40) Anti blindage composite rigide Obus antiblindage à cœur de tungstène 100 g 830 m/s
cm Sprenggranatpatrone Leuchtspur Übung (Sprgr. Patr. L/Spur Üb.) Exercice, inerte Obus d'exercice traçant avec pointe en bois pour simuler l'utilisation de la Sprgr. Patr. L/Spur 148 g 995 m/s
cm Sprenggranatpatrone Übung (Sprgr. Patr. Üb.) Exercice, inerte Obus d'exercice avec pointe en bois pour simuler l'utilisation de la Sprgr. Patr. 115 g 995 m/s

Nomenclature des abréviations pour aide à la lecture :

  • Br. : Brand (incendiaire)
  • L/Spur : Leuchtspur (traçant).
  • Pzgr. : Panzergranate (Ogive antiblindage).
  • Sprgr. : Sprenggranate (Ogive à haut pouvoir explosif).
  • m. : mit (avec)
  • Üb. : Übung (exercice).
  • vk. :Verkürzt ("Court" désignant un pouvoir traçant sur une courte distance).
  • W. : Warme Übertragung ("Transfert de chaleur" désignant que le traceur initie l'autodestruction de l'ogive après une certaine période).
  • Zerl. :Zerlegung (Autodestruction).

Pouvoir de pénétrationModifier

Capacité de pénétration du canon 2-cm KwK 30[3],[4],[5].
Munition Type Poids Vélocité Inclinaison à 100 m à 500 m à 1 000 m à 1 500 m
PzGr. Antiblindage 148 g 780 m/s 30° 20 mm 14 mm mm /
PzGr. 40 Anti-blindage composite rigide 100 g 1 050 m/s 30° 49 mm 20 mm / /
Sprgr. 39 Haut pouvoir explosif 132 g 995 m/s 30° / / / /

EngagementsModifier

UtilisateursModifier

Véhicules utilisant le 2-cm KampfWagenKanone 30 L/55

NotesModifier

  1. Magazine TNT (Trucks & Tanks) hors-série n° 7 "Véhicules de reconnaissance de l'Axe", page 26.
  2. Le Panzer II G était armé d'un canon 2cm EW 141. Source : TNT (Trucks & Tanks) hors-série n°1 "Les panzer", page 48.
  3. Heereswaffenamt. Gerätliste. Berlin : Oberkommando des Heeres, 1943. 413 p. D 97/1+.
  4. JENTZ, Thomas L., DOYLE, Hilary Louis & SARSON, Peter. New Vanguard 19 - StuG III Assault Gun, 1940-1942. Oxford : Osprey Publishing, 1996.
  5. PAWLAS, Karl R. Waffen-Revue W 127 - Datenblätter für Heeres-Waffen, -Fahrzeuge und Gerät. Nurnberg : Publizistisches Archiv für Militär- und Waffenwessen, 1976. 248

référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Heereswaffenamt. Gerätliste. Berlin : Oberkommando des Heeres, 1943. 413 p. D 97/1+.
  • (en) Hilary Doyle et Tom Jentz (ill. Peter Sarson), Sturmgeschütz : assault gun 1940-42, Londres, Osprey, coll. « New vanguard » (no 19), , 48 p. (ISBN 978-1-85532-537-1).
  • PAWLAS, Karl R. Waffen-Revue W 127 - Datenblätter für Heeres-Waffen, -Fahrzeuge und Gerät. Nurnberg : Publizistisches Archiv für Militär- und Waffenwessen, 1976. 248 p. (ISBN 3-88088-213-4).
  • U.S. Office of Chief of Ordnance, Catalog of Enemy Ordnance.
  • (en) David Doyle, Standard catalog of German military vehicles, Iola, Wis. Newton Abbot, Kp Books David & Charles distributor, , 512 p. (ISBN 978-0-87349-783-1)
  • (en) Duncan Crow, Armoured fighting vehicles of Germany, World War II, London Windsor, Barrie and Jenkins Profile Publications, (1re éd. 1973), 62 p. (ISBN 978-0-214-20307-7)
  • (en) Peter Chamberlain, Hilary Doyle et Thom as L. Jentz (technical editor), Encyclopedia of German tanks of World War Two, Londres, Arms & Armour, (1re éd. 1978), 272 p. (ISBN 978-1-85409-518-3)