Ouvrir le menu principal

114 (numéro d'appel d'urgence)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 114 (homonymie).

Le 114, numéro d’appel d’urgence pour les sourds et malentendants, est un numéro unique, national, gratuit, accessible en permanence par visiophonie, tchat, SMS ou fax. Des agents de régulation 114, sourds et entendants, gèrent l’appel et contactent le service d’urgence le plus proche : SAMU (15), Police-Gendarmerie (17), Sapeurs-Pompiers (18). Le 114 est un service public qui fonctionne sous l’égide du Comité Interministériel du Handicap. Il est financé par le Ministère de l’Intérieur et par le Ministère des Solidarités et de la Santé. Les associations d’usagers participent à son évolution. Sa mise en place a été confiée au Centre Hospitalier Universitaire Grenoble-Alpes. Le numéro d'urgence a été mis en service le [1]. Le 114 est le numéro national pour les appels d’urgence en France métropolitaine accessible aux personnes qui ont des difficultés à entendre ou à parler (personnes sourdes, malentendantes, aphasiques, dysphasiques).

Les principes fondateursModifier

Toute personne ayant des difficultés à entendre ou à parler, lorsqu’elle se retrouve en situation d’urgence, qu’elle soit victime ou témoin, peut alerter et communiquer via le 114, numéro national unique et gratuit.

Le 114 est principalement destiné aux personnes sourdes et malentendantes, mais peut être utilisé par toute personne qui en a besoin.

Il ne se substitue pas aux centres d’appel urgent existants (15, 17, 18, 112…) mais en permet l’accès aux personnes qui ne peuvent pas téléphoner.

FonctionnementModifier

L’appel au 114 peut se faire depuis un smartphone, grâce à une application (visio, tchat, voix/ retour texte), depuis un site internet (visio, tchat, voix/retour texte), par SMS ou par fax.

Dès que les informations relatives au traitement de l’urgence sont recueillies (localisation, circonstances, identité de la personne, etc.), le 114 établit le lien direct avec le service d’urgence local concerné qui interviendra, si nécessaire, dans les plus brefs délais.

La formation spécifique des agents de régulation 114Modifier

Les appels, selon leur type, sont traités soit par des agents entendants, soit par des agents sourds.

Tous ont reçu une formation spécifique :

  • formation au traitement des appels urgents dans les différents métiers (urgences médicales, Police, Gendarmerie, Sapeurs-Pompiers),
  • formation aux gestes de premier secours,
  • formation à l’utilisation du français écrit, de la langue des signes, et de leurs adaptations aux diverses situations,
  • formation à l’utilisation des technologies non téléphoniques en situation d’urgence (écrit, vidéo, supports mixtes).

ReconnaissanceModifier

La France a participé au projet Reach 112 pendant trois ans. Le 114 a été primé en 2013 à Riga par l’Award « Next Generation 112 » délivré par l’EENA[2].


Dates clésModifier

 : loi n° 2005-102 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées[3].

 : décret n° 2008-346 du relatif à la réception et à l'orientation des appels d'urgence des personnes déficientes auditives, il prévoit la mise en place d’un centre national de relais[4].

 : arrêté qui désigne le CHU de Grenoble pour assurer la mise en place du 114. (Arrêté du désignant l'établissement de santé assurant les missions du centre national de relais mentionné à l'article D. 98-8-1 du code des postes et des communications électroniques) [5]

• Arrêté du  : attribution au service du numéro court : 114.

 : ouverture du 114 avec SMS et fax.

 : lancement des autres moyens de communication.

Notes et référencesModifier


  1. « Lancement du numéro d'urgence 114 », sur Agence régionale de santé, (consulté le 22 février 2015).
  2. (en) « 112 Awards Ceremony 2013 », sur eena.org (consulté le 28 avril 2015).
  3. Loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées (lire en ligne)
  4. Décret n° 2008-346 du 14 avril 2008 relatif à la réception et à l'orientation des appels d'urgence des personnes déficientes auditives, (lire en ligne)
  5. Arrêté du 1er février 2010 désignant l'établissement de santé assurant les missions du centre national de relais mentionné à l'article D. 98-8-1 du code des postes et des communications électroniques (lire en ligne)

Voir aussiModifier