Žarko Korać (homme politique)

homme politique serbe

Žarko Korać
Illustration.
Žarko Korać en 2010.
Fonctions
Vice-président de l'Assemblée nationale de la République de Serbie
En fonction depuis le
(8 ans et 2 jours)
Groupe politique Parti libéral-démocrate (LDP)
Coalition Preokret
Député à l'Assemblée nationale de la République de Serbie

(8 ans, 4 mois et 4 jours)
Groupe politique Parti libéral-démocrate (LDP)
Vice-président du gouvernement de la Serbie

(3 ans, 1 mois et 6 jours)
Premier ministre Zoran Đinđić
Zoran Živković
Prédécesseur Spasoje Krunić
Successeur Miroljub Labus
Président du gouvernement de la Serbie
(intérim)

(1 jour)
Prédécesseur Nebojša Čović (intérim)
Zoran Đinđić
Successeur Zoran Živković
Biographie
Date de naissance (73 ans)
Lieu de naissance Belgrade, République fédérative socialiste de Yougoslavie
Nationalité Serbe
Parti politique SDU
Diplômé de Faculté de philosophie de l'université de Belgrade
Profession Psychologue
Résidence Belgrade

Žarko Korać (homme politique)
Présidents du gouvernement de Serbie

Žarko Korać (en serbe cyrillique : Жарко Кораћ ; né le à Belgrade) est un psychologue et un homme d'État serbe. Il est président de l'Union sociale-démocrate (SDU) et vice-président de l'Assemblée nationale de la République de Serbie[1].

Žarko Korać enseigne la psychologie à la Faculté de philosophie de l'université de Belgrade[2].

BiographieModifier

Études et carrière professionnelleModifier

Žarko Korać naît à Belgrade le et grandit dans le centre de la capitale serbe. Son père, Veljko, est universitaire et sa mère, Šeka, journaliste. À l'école, il est le camarade du futur metteur en scène Branko Baletić. Après le lycée, il suit les cours de la Faculté de Philosophie de l'Université de Belgrade, dans le département de psychologie ; en 1976, il obtient une maîtrise intitulée Bases empiriques et théoriques de la psychologie environnementale puis, en 1983, un doctorat avec une thèse portant sur « le Développement des théories et des modèles dans la psychologie de la perception »[3].

Žarko Korać enseigne et travaille à la Faculté de philosophie, d'abord comme assistant puis comme professeur. Dans le même temps, il est membre du comité de rédaction de la revue Psihologija. À la fin des années 1980, il participe à une émission de télévision pour la jeunesse intitulée Putokazi (« Lignes directrices »), qui apporte des conseils aux jeunes gens de sept à dix-sept ans[3].

Années 1990 et 2000Modifier

Žarko Korać entre en politique dans les années 1990, d'abord au sein de l'Alliance civique de Serbie (GSS), dont il devient le vice-président. À la suite de désaccords avec Vesna Pešić, la présidente du mouvement, il quitte l'Alliance et fonde l'Union sociale-démocrate en 1996 et en devient le président[3].

De 1993 à 1997, il est député du Mouvement démocratique de Serbie (Demokratski pokret Srbije, DEPOS) à l'Assemblée nationale de Serbie. En septembre 2000, il est élu député à la Chambre des Républiques de Yougoslavie (Veće republika skupštine SR Jugoslavije) et en devient l'un des vice-présidents[1].

Entre 2001 et 2004, il est vice-président du gouvernement de la Serbie et, après l'assassinat de Zoran Đinđić le , il est président du gouvernement par intérim les 17 et .

Aux élections législatives de décembre 2003, il figure en tant que membre du SDU sur la liste du Parti démocratique (DS) de Boris Tadić et est élu député[4].

Aux élections législatives du , Žarko Korać figure sur la liste de la coalition formée par le Parti libéral-démocrate (LDP) de Čedomir Jovanović, qui, en plus de l'Union sociale-démocrate, compte l'Alliance civique de Serbie (GSS) et la Ligue des sociaux-démocrates de Voïvodine (LSV)[5]. La coalition remporte 5,31 % des suffrages et obtient 15 sièges sur 250 à l'Assemblée nationale[6], ce qui vaut à Korać d'obtenir un nouveau mandat à l'Assemblée[7].

Aux élections législatives anticipées de 2008, Korać figure sur la liste du LDP[8]. La coalition obtient 216 902 voix, soit 5,24 % des suffrages et envoie 13 représentants à l'Assemblée[9] parmi lesquels figure Žarko Korać[10].

Années 2010Modifier

Aux élections législatives de 2012, Žarko Korać et le SDU participent à la coalition politique Preokret, emmenée par Čedomir Jovanović, le président du LDP[11],[12], qui obtient 6,53 % des suffrages et 19 députés[13], ce qui vaut à Korać d'être élu une nouvelle fois à l'Assemblée[1].

Il est toujours inscrit au groupe parlementaire du LDP et devient vice-président de l'Assemblée[1]. En plus de cette fonction, il participe aux travaux de la Commission de la santé et de la famille[14], de la Commission de la culture et de l'information[15] et de la Commission des droits de l'enfant[16].

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (en) « Žarko Korać », sur http://www.parlament.rs, Site de l'Assemblée nationale de la République de Serbie (consulté le 9 mai 2013)
  2. (sr) « Dr Žarko Korać », sur http://www.f.bg.ac.rs, Site de la Faculté de philosophie de l'université de Belgrade (consulté le 9 mai 2013)
  3. a b et c (sr) « Žarko Korać », sur http://glas-javnosti.rs, Glas javnosti, (consulté le 9 mai 2013)
  4. (en) « 27. January 2004 convocation », sur http://www.parlament.rs, Site de l'Assemblée nationale de la République de Serbie (consulté le 9 mai 2013)
  5. (sr) « Liberalno demokratska partija - Građanski savez Srbije - Socijaldemokratska unija - Liga socijaldemokrata Vojvodine - Čedomir Jovanović », sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Site de la Commission électorale de la République de Serbie (consulté le 9 mai 2013)
  6. (sr) « Izveštaj o rezultatima izbora za narodne poslanike u Narodnoj skupštini Republike Srbije održanih 21. januara 2007. godine », sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Site de la Commission électorale de la République de Serbie (consulté le 9 mai 2013)
  7. (en) « 14. February 2007 convocation », sur http://www.parlament.rs, Site de l'Assemblée nationale de la République de Serbie (consulté le 9 mai 2013)
  8. (sr) « Liberalno demokratska partija - Čedomir Jovanović », sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Site de la Commission électorale de la République de Serbie (consulté le 9 mai 2013)
  9. (sr) « Izveštaj o rezultatima izbora za narodne poslanike u Narodnu skupštinu Republike Srbije održani 11. maja 2008. godine », sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Site de la Commission électorale de la République de Serbie (consulté le 9 mai 2013)
  10. (en) « 11. June 2008 convocation », sur http://www.parlament.rs, Site de l'Assemblée nationale de la République de Serbie (consulté le 9 mai 2013)
  11. (sr) « Čedomir Jovanović – Preokret », sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Site de la Commission électorale de la République de Serbie (consulté le 9 mai 2013)
  12. (sr) « Članice koalicije Čedomir Jovanović – Preokret », sur http://izbori2012.istinomer.rs (consulté le 9 mai 2013)
  13. (sr) « Izveštaj o ukupnim rezultatima izbora za narodne poslanike u Narodnu skupštinu Republike Srbije, održani 6. maja 2012. godine », sur http://www.rik.parlament.gov.rs, Site de la Commission électorale de la République de Serbie (consulté le 9 mai 2013)
  14. (en) « Health and Family Committee », sur http://www.parlament.rs, Site de l'Assemblée nationale de la République de Serbie (consulté le 9 mai 2013)
  15. (en) « Culture and Information Committee », Site de l'Assemblée nationale de la République de Serbie (consulté le 9 mai 2013)
  16. (en) « Committee on the Rights of the Child », sur http://www.parlament.rs, Site de l'Assemblée nationale de la République de Serbie (consulté le 9 mai 2013)

Sur les autres projets Wikimedia :