Şehzade Ahmed Kemaleddin

Şehzade Ahmed Kemaleddin
Description de l'image KemaLeddin.JPG.
Biographie
Dynastie Dynastie ottomane
Naissance
Istanbul, Empire ottoman
Décès (à 56 ans)
Istanbul, Empire ottoman
Père Abdülmecid Ier
Mère Verdicenan Kadın
Conjoint Sezadil Hanım
Enfants Atiyetullah Sultan
Münire Sultan
Religion Islam

Şehzade Ahmed Kemaleddin (en arabe : شہزادہ احمد کمال الدین), né le à Istanbul et mort le , il est le fils d'Abdülmecid Ier, sultan ottoman et de sa septième épouse Verdicenan Kadın.

BiographieModifier

JeunesseModifier

Şehzade Ahmed Kemaleddin est né le dans le Palais Çırağan. Son père était le sultan Abdülmecid Ier et sa mère était Verdicenan Kadın,[1] la fille du prince Kaytuk Giorgi Achba et la princesse Yelizaveta Hanım. Il avait une sœur complète, Münire Sultan, trois ans plus âgé que lui[2].

Kemaleddin et ses frères, les princes Mehmed Reşad (futur sultan Mehmed V), Mehmed Burhaneddin et Ahmed Nureddin furent circoncis en 1856.[3],[4] Après la mort d’Abdulmejid en 1861, Kemaleddin et sa mère s’installèrent dans le palais de Feriye.[2][5]

Kemaleddin comme ses frères, sultan Mourad V et Şehzade Ahmed Nureddin rejoint Proodos (« Progrès » en grec) loge maçonnique en 1875. Ce loge a été fondé dans le quartier de Beyoğlu à Istanbul en 1867, en tant qu’associé de la loge Français « Grand Orient de France ». Les rituels de la loge ont été menés en turc et en grec.[6]

Après que son demi-frère le sultan Abdulhamid II a accédé au trône en 1876, Kemaleddin est devenu le deuxième dans la ligne au trône.[7]

Relation avec Abdulhamid IIModifier

Les relations entre le sultan Abdulhamid II et le prince Kemaleddin étaient aigres. Et ainsi, il a cru que Mourad devrait être restauré sur le trône.[8] Il est dit que dans l’époque où Abdulhamid était un prince, le prince Ahmed Kemaleddin une fois rencontré des difficultés financières pressantes. Il a demandé au riche Abdulhamid des fonds et a même envoyé des objets de valeur comme garantie pour un prêt. Mais Abdulhamid a répondu: « Je ne suis pas un petit changeur d’argent! Puisqu’il veut mettre quelque chose en gage pour de l’argent, laissez-le essayer les changements d’argent dans le bâtiment caviar! Le prince Ahmed Kemaleddin s’en est offusqué et jamais par la suite les relations entre les deux étaient glaciales.[9]

En 1878, Kemaleddin et ses frères et sœurs, y compris son frère le prince Selim Suleiman et les sœurs la princesse Fatma et la princesse Seniha et le mari de Mahmud Paşha, ont tous été impliqués dans l’incident Ali Suavi avec l’objectif de restaurer Mourad sur le trône.[10]

Vie privéModifier

La seule femme de Kemaleddin était Fatma Sezadil Hanım. Elle était Abkhaze,[11] et est née en 1856,[1] ou 1860 dans le Caucase. Les deux se sont mariés le au palais de Dolmabahçe. Elle était la mère des princesses Atiyetullah Sultan et Münire Sultan. Elle meurt le à Istanbul[11].

Kemaleddin possédait un manoir du XVIIIe siècle à Çengelköy dans les collines silencieuses du Bosphore. Abdulhamid a ensuite acheté ce domaine pour le prince Mehmed Vahideddin (futur Mehmed VI) et a enregistré l’acte de la propriété en son nom[12].

DécèsModifier

Ahmed Kemaleddin fut tué sur ordre de son frère, Abdulhamid II, le [13] au Palais de Beşiktaş. Il a été enterré dans le mausolée royal de Yahya Efendi, Istanbul. Il est honoré à titre posthume, après la révolution des Jeunes-Turcs, pour ses penchants libéraux.[7]

Notes et référencesModifier

  1. a et b Jamil Adra, Genealogy of the Imperial Ottoman Family 2005, , 8 p. (lire en ligne)
  2. a et b Harun Açba, Kadın efendiler : 1839-1924, Profil, , 34-5 p. (ISBN 978-975-996-109-1)
  3. İlbeyi Özer, Avrupa yolunda batılaşma ya da batılılaşma : İstanbul'da sosyal değişimler, Truva Yayınları, , 29 p. (ISBN 978-975-6237-34-2)
  4. (tr) Mehmet Arslan, Osmanlı saray düğünleri ve şenlikleri : Manzum sûrnâmeler, İstanbul, Sarayburnu Kitaplığı, , 329 p. (ISBN 978-9944-905-63-3)
  5. Brookes 2010, p. 59.
  6. Brookes 2010, p. 69 n. 44.
  7. a et b Brookes 2010, p. 283.
  8. Brookes 2010, p. 59 n. 32.
  9. Brookes 2010, p. 59 n. 31.
  10. Brookes 2010, p. 76 and n. 51, 52.
  11. a et b Salome Woronzow, Şehzade Zevceleri. Osmanlı Hanedanı Gelinleri 1850 - 1923, GRIN Verlag, , 4 p. (ISBN 978-3-668-30031-6)
  12. Murat Bardakçı, Neslishah : The Last Ottoman Princess, Oxford University Press, , 7 p. (ISBN 978-977-416-837-6, lire en ligne)
  13. Feridun Kandemir et Tahsin Yıldırım, Tüntüncübaşı Şükrü anlatıyor : Vahdeddin'in son günleri, Yağmur Yayınları, , 84 p. (ISBN 978-975-7747-64-2)

SourcesModifier

Liens externesModifier