Îles Salomon (archipel d'Océanie)

Îles Salomon
Solomon Islands (en)
Carte des îles Salomon partagées entre les Salomon (en clair) et la Papouasie-Nouvelle-Guinée (en foncé).
Carte des îles Salomon partagées entre les Salomon (en clair) et la Papouasie-Nouvelle-Guinée (en foncé).
Géographie
Pays Drapeau des Îles Salomon Îles Salomon
Drapeau de la Papouasie-Nouvelle-Guinée Papouasie-Nouvelle-Guinée
Archipel Aucun
Localisation Mer des Salomon (océan Pacifique)
Coordonnées 8° 14′ 00″ S, 158° 20′ 06″ E
Superficie 40 000 km2
Île(s) principale(s) Bougainville, Choiseul, Santa Isabel, Nouvelle-Géorgie, Guadalcanal, Malaita, San Cristobal Island
Point culminant Mont Balbi (2 715 m sur Bougainville)
Géologie Îles continentales, volcaniques et coralliennes
Administration
Drapeau des Îles Salomon Îles Salomon
Provinces Centrale, Choiseul, Guadalcanal, Isabel, Makira-Ulawa, Malaita, Rennell et Bellona, occidentale, Honiara

Drapeau de la Papouasie-Nouvelle-Guinée Papouasie-Nouvelle-Guinée
Région autonome Bougainville
Démographie
Plus grande ville Honiara
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+10:00 (Papouasie-Nouvelle-Guinée)
UTC+11:00 (Salomon)
Géolocalisation sur la carte : Océanie
(Voir situation sur carte : Océanie)
Îles Salomon
Îles Salomon
Archipel en Papouasie-Nouvelle-Guinée - Archipel aux îles Salomon

Les îles Salomon sont un archipel d'Océanie situé en mer des Salomon et appartenant à la Mélanésie. Il est partagé entre la Papouasie-Nouvelle-Guinée et les îles Salomon.

GéographieModifier

Cet archipel peuplé majoritairement de Mélanésiens s'étend sur environ 1 100 kilomètres de longueur pour 600 kilomètres de largeur, mais sa superficie totale de 40 000 km2 n'excède pas celle de la Suisse.

L'île septentrionale de Bougainville et les îlots attenants appartiennent à l'État de Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Les huit autres principales îles et une multitude d'îlots coralliens ont obtenu leur indépendance le . Le nouvel État des Salomon a pour capitale Honiara, située sur Guadalcanal, seconde île par la taille. Les autres principales îles de l'archipel, faisant toutes parties des Salomon, sont Choiseul, la Nouvelle-Géorgie, Santa Isabel, Malaita et San Cristobal Island.

Histoire moderneModifier

En 1568, le navigateur et explorateur espagnol Álvaro de Mendaña est le découvreur européen des Îles Salomon, et celui qui leur attribue le nom du roi biblique Salomon.

Le navigateur français Philip Carteret les redécouvre en 1767.

Une partie de l'archipel est intégré à la Nouvelle-Guinée allemande (1884-1919), donc à l'Empire colonial allemand (1884-1922). Le Traité de Samoa (1899) redéfinit la partition de cette zone océanique entre puissances coloniales. À la suite de la défaite allemande de la Première Guerre mondiale, l'Empire allemand perd toutes ses colonies en 1919, en vertu du traité de Versailles, y compris la Nouvelle-Guinée allemande qui est alors divisée : la Terre de l'Empereur-Guillaume, l'archipel Bismarck et les îles Salomon allemandes deviennent le Territoire de Nouvelle-Guinée, mandat de la Société des Nations sous administration australienne.

Durant la Seconde Guerre mondiale, en 1942-1945, se déroule la Campagne des îles Salomon, dont particulièrement la Bataille de Guadalcanal (1942-1943).

Le Territoire de Papouasie et Nouvelle-Guinée (1949-1975) est placé sous administration australienne, jusqu'à l'autonomie en 1973 et l'indépendance en 1975.

Après la Guerre civile de Bougainville (1978-1988), s'établit une Région autonome de Bougainville.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Jean Guiart, Return to Paradise. Les dossiers oubliés : le fardeau de l'homme blanc, Le Rocher-à-la-Voile, Nouméa 2008,

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier