Ouvrir le menu principal

Une étoile (variable) symbiotique, ou plutôt un système d'étoiles symbiotiques, est un système binaire composé d'étoiles dont la luminosité varie. Leur cycle de vie les fait passer par une phase semblable à une nova très lente (accroissement de la luminosité de 9 à 11 magnitudes)[1] durant quelques dizaines d'années avant de revenir à leur luminosité initiale.

Ce type de système présente un transfert de matière de l'une des composantes à l'autre, par vent stellaire ou éjection coronale. Il est composé d'une géante rouge de type Mira et d'une naine blanche.

C'est la proximité et la masse de ces étoiles qui les classent comme étant symbiotiques.

Exemples d'étoiles symbiotiques : V1016 Cygni, HM Sagittae et RR Telescopii.

Sommaire

RéférencesModifier

  1. Bryan, Greg L. et Kwok, Sun, « Energy distributions of symbiotic novae », The Astrophysical Journal, vol. 368,‎ , p. 252–260 (DOI 10.1086/169688, Bibcode 1991ApJ...368..252B)

AnnexesModifier